©Jean-Michel DELAGE/CCFD-Terre Solidaire

Inde : protéger les habitants des forêts

Publié le 21.01.2022

En Inde, depuis 2006, une loi protège les populations indigènes qui vivent dans les forêts :  le Forest Rights Act, ou la Loi sur les Droits Forestiers.  Ce texte est un véritable modèle pour la gestion des forêts, comme nous l’explique Laura Bégu, chargée de mission Asie au CCFD-Terre Solidaire. Son application est l’objet d’un combat sans relâche de notre partenaire le CSNR.

© Jean-Michel DELAGE/CCFD-Terre Solidaire

Une loi qui protège les populations habitant les forêts

L’adoption de la loi sur les droits forestiers en 2006 a été une avancée importante car elle permet une gouvernance de la forêt par les populations qui y habitent. 

Elle leur donne accès à différents droits :

  • Des droits de propriété, individuels et collectifs
  • Le droit de vivre, de cultiver et de faire paître le bétail dans la forêt
  • Le droit d’accéder aux produits forestiers (comme par exemple les fruits et les herbes médicinales…)
  • Et le droit de conserver ces ressources forestières

Concrètement en 15 ans, cette loi a permis aux habitants et habitantes des forêts de se réapproprier plus de 5 millions d’hectares de terres. 

En 15 ans

grâce au Forest Rights Act

5 millions

d’hectares de terres réappropriées

Mais la mise en place de cette loi reste difficile car les lois coloniales de gestion des forêts sont toujours appliquées en Inde. Des instances étatiques comme les Départements des forêts gardent encore aujourd’hui un certain contrôle sur ces forêts, au détriment des populations

Le gouvernement renforce sa pression sur les populations

La situation des populations vivant dans les forêts demeure très compliquée. Avec la pandémie de la Covid-19, le manque criant d’accès aux services publics s’est fait ressentir dans les forêts..

« Pendant le confinement, le gouvernement a mené des campagnes violentes d’expulsions forcées et en a profité pour modifier des lois qui protègent l’environnement et les forêts ».

Laura Bégu, chargée de mission.

Mais on a aussi observé une résilience des communautés habitant la forêt, grâce aux systèmes traditionnels de santé et à la mobilisation des populations forestières.

Le CSNR, partenaire très actif dans la protection des droits à la forêt

Nous soutenons le CSNR, une association qui regroupe 150 organisations d’habitants et habitantes traditionnelles des forêts qui a été très active dans l’écriture du texte de loi sur les droits forestiers et dans son application. 

L’association soutient aussi les assemblées villageoises, appelées Gram Sabah, afin d’en faire de réelles instances de décision participative. 

Cela permet aux populations de s’émanciper économiquement, d’être reconnues dans leur rôle de protection de l’environnement et de se mobiliser contre l’accaparement des forêts par les entreprises publiques et privées. 

Depuis la pandémie, un accent particulier est mis sur l’obtention de droits communautaires et sur l’accès aux produits forestiers.

Enfin, la participation des femmes et des jeunes est très importante dans la défense des droits à la forêt ce qui représente un espoir majeur pour le futur des mobilisations.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne