Carême

Le Carême interroge notre créativité

Publié le 10.04.2009

Tout spécialement en ces temps de crise qui aggrave la situation des plus pauvres. Nous sommes invités à reconstruire, à «faire toutes choses nouvelles». C’est dans la nuit que nous témoignons de l’aube qui vient.

Voici près de 50 ans, l’ensemble des évêques confiait à une collégialité de mouvements et de services d’Église réunis dans le CCFD-Terre solidaire, une mission très précise : contribuer à aider l’Église de France à manifester sa solidarité active afin de promouvoir le développement « de tous les hommes et tout l’homme » (pape Paul VI). Nous allons vivre un temps particulièrement fort dans cet engagement né de l’Évangile : « j’avais faim et vous m’avez nourri… ».

Le Carême interroge notre créativité.
Non pour nous culpabiliser mais pour explorer les trésors de partage, de fidélité et d’intériorité évangélique, qui vivent en chacun. Vivre le Carême pour prendre du recul. Par la prière personnelle et commune, par le jeûne, par le partage organisé, par la rencontre des partenaires, chacun est invité à s’arrêter un peu, à découvrir les appels du monde.

Vivre le Carême et savoir recevoir.
Le CCFD-Terre solidaire a toujours développé la pratique originale du partenariat. Le développement ne se décrète pas unilatéralement. C’est ensemble, dans le partage d’expériences et de richesses que se trouve la solution. Recevoir des autres.

Recevoir du Tout Aimant et de sa Parole.
Il aime tant chaque personne qu’Il a gravé chaque nom sur la paume de sa main. Il en a épousé l’humanité. Recevoir cette Bonne Nouvelle.

Vivre le Carême pour comprendre les mécanismes qui créent les situations inacceptables.
Cette année, la réflexion portera plus spécialement sur la responsabilité sociale et environnementale des acteurs économiques. De chacun de nous dans sa manière de s’insérer dans l’économie, des entreprises qui produisent et vendent, des divers circuits de distribution dont les activités peuvent aller ou non dans le sens du développement.

Vivre le Carême et prendre le risque de la rencontre.
Là où nous vivons, partageons les convictions qui motivent l’action pour le développement. Nos contemporains ne sont pas plus égoïstes qu’hier, mais souvent ils ne savent pas ou s’en tiennent à des analyses sommaires et rassurantes.

Vivre le Carême et partager.
Non pas seulement le superflu, mais, en ces temps plus durs, s’encourager les uns les autres à prendre sur ce qui nous paraît indispensable et dont un milliard d’êtres humains est privé. La collecte du Carême prend tout son sens et son importance, tout spécialement cette année, en s’inscrivant dans la perspective de ce partage qui fera grandir chacun en humanité.

Guy Aurenche,
Président du CCFD-Terre solidaire

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne