Climat et transition, Sécurité alimentaire, Tourisme solidaire

Le tourisme, une industrie comme une autre

Publié le 01.05.2006| Mis à jour le 08.12.2021

L’industrie du tourisme constitue, aux côtés de l’automobile et du pétrole, l’un des secteurs les plus dynamiques en terme de revenus et de part dans la croissance mondiale.


Elle génère un emploi sur douze dans le monde et fera voyager plus d’un milliard de personnes hors de leurs frontières en 2010, selon les estimations de l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme).


Les opérateurs du Nord récoltent plus de 60 % de ses bénéfices

Les pays du Sud héritent de ses nombreux effets pervers :

– Economie : les activités traditionnelles (pêche, élevage, agriculture..)sont peu à peu délaissées aux dépens de la sécurité alimentaire. En l’absence de contrat de travail et étant donné le peu de scrupules des employeurs, les emplois créés dans le tourisme sont souvent subalternes et précaires, voire dégradants. Dans certains pays (Birmanie) on déplore des cas de travail forcé. Une région dépendant fortement du tourisme sera doublement pénalisée, voire complètement ruinée, lors d’une catastrophe naturelle ou d’une explosion politique sans que ses difficultés n’affectent particulièrement l’économie mondiale du tourisme, tant les destinations proposées sont nombreuses (cf Egypte,Yougoslavie…).

– Société : Le choc des niveaux de vie, codes sociaux et croyances entre touristes et populations accueillantes peut être très violent. Les gains de la mendicité détournent de nombreux enfants de l’école. Les échanges basés sur des règles de solidarité traditionnelles sont menacés par un attrait grandissant pour le consumérisme. Certaines populations ont été exclues de leurs terres au profit de projets touristiques. Autre impact gravissime : l’accroissement de la prostitution féminine et infantile

– Culture : Rites, spectacles vivants, artisanat : l’authenticité est souvent sacrifiée à la nécessité de satisfaire une demande touristique en mal d’exotisme, ce qui engendre souvent un appauvrissement des cultures une rupture dans la transmission des savoirs faire. A noter également : le pillage de trésors archéologiques.

– Environnement : La multiplication des infrastructures touristiques menace les zones à écosystème fragile (littoraux, montagnes, marais, dunes, mangrove). La surconsommation d’eau dans les hôtels et dans les golfs compromet l’irrigation des cultures locales. L’absence de traitement des eaux usées, la généralisation des décharges sauvages, accroissent les problèmes de pollution des pays qui n’ont pas de politique de protection de l’environnement.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne