Les alternatives politiques

Publié le 06.12.2006

Tourner le dos à l’agro-industrie exportatrice. Le système soja mondialisé n’est pas viable à terme, pris dans une fuite en avant productiviste, consommatrice de ressources naturelles et socialement intenable. Il est du ressort des politiques d’y mettre fin.


Dans les pays producteurs

• soutenir l’agriculture familiale et paysanne, génératrice de millions d’emplois, mais aussi productrice de la majeure partie des aliments consommés localement ;
• reconsidérer les politiques agricoles, qui doivent prioriser la sécurité alimentaire, la justice sociale, le respect de l’environnement ;
• réorienter les crédits de recherche.

Dans les pays consommateurs

• développer des filières oléo-protéagineuses « non soja », diversifiées ;
• réduire la production de viande, et d’abord celle qui est destinée à l’exportation ;
• favoriser les filières « soja non-OGM » ;

Au sein des instances internationales

• imposer le droit national à protéger les agricultures vivrières locales, et les ressources naturelles contre la pression des créanciers extérieurs ;
• dénoncer l’octroi de prêts d’organismes de financement internationaux favorisant l’agro-industrie exportatrice.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne