Les pratiques alternatives

Publié le 06.12.2006

L’agro-industrie du soja n’est pas une fatalité. Le modèle « soja » n’est ni une nécessité, ni une fatalité. Des alternatives existent pour sortir d’une dépendance qui tient aussi bien les petits paysans d’Amérique du Sud que les éleveurs chez nous.


Dans les pays producteurs
• miser sur une agriculture diversifiée et respectueuse de l’environnement ;
• refuser les OGM ;
• quand l’abandon du soja n’est pas possible, réduire son importance dans l’économie paysanne ;
• valoriser le soja localement par l’alimentation de petits élevages.
• renforcer les structures de production et de commercialisation des petits paysans.

Dans les pays consommateurs

• substituer le soja : c’est possible, grâce à d’autres oléo-protéagineux, même inférieurs en qualité. Pour les bovins, le retour à l’herbe est tout à fait viable ;
• cultiver du soja localement et dans le respect de l’environnement, c’est techniquement possible.
• refuser le soja OGM
• infléchir la courbe de consommation de viande

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne