Affiche - un migrant doit être traité comme un délinquant : NON

Politique migratoire et développement

Publié le 22.05.2007| Mis à jour le 09.09.2021

Oui, en France, en Europe et dans les pays qui collaborent avec la politique européenne de lutte contre l’émigration clandestine, les migrants sont de plus en plus traités comme des délinquants.

Affiche - un migrant doit être traité comme un délinquant : NON
Affiche – un migrant doit être traité comme un délinquant : NON

  • Les objectifs quantitatifs d’expulsions créent des situations humaines dramatiques.
  • Les conditions d’arrestation et d’expulsion sont indignes de la France.
  • Ils entretiennent la suspicion autour de toutes les personnes d’apparence “étrangère”, en qui on voit un clandestin potentiel.
  • Les centres de rétention administrative où sont enfermés les étrangers en instance d’expulsion sont saturés, les garanties juridiques y sont de moins en moins respectées, les conditions de vie dégradées.
  • L’Europe déploie, en collaboration avec les pays de transit, un véritable arsenal pour bloquer l’émigration clandestine, au détriment des droits de l’homme élémentaires.
  • l’émigration clandestine est aujourd’hui considérée comme un délit passible de prison dans plusieurs pays, en violation flagrante de l’article 13 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.
Cette politique nuit gravement à l’image de la France dans les pays d’émigration. Les migrants, même clandestins, ne sont pas de criminels. Ils cherchent seulement une solution pour permettre à leur famille de vivre dans des conditions décentes. Ils ont des droits que les Etats ont pour devoir de garantir. Le développement ne peut pas être mis au service de la politique migratoire. Le développement est une fin en soi. Précariser les étrangers vivant en France, rendre la circulation des étrangers venant des pays pauvres de plus en plus difficile ne contribue pas au développement. La politique migratoire doit respecter autant les intérêts de la France (et de l’Europe), que ceux des pays d’émigration et que ceux des personnes.

Pour comprendre

Outils pédagogiques

Des vidéos

  • De la téci à la cité, quelle place pour les immigrés et enfants d’immigrés ? 2001, club unesco Yaguine et Fode, collège Villeneuve docu 35 min – Cinex
  • L’eldorado de plastique, Sur les conditions de travail des migrants au sud de l’Espagne 2001, A. Girardot, P. Baque, Médiathèque des trois monde, docu 52 min
  • Melilla, l’Europe au pied du mur 1998, A ; Girardot, P. Baque ADL, l’Yeux ouverts, Perifilms, docu 54min A se procurer à Orcades ou dans les centres RITIMO
  • Sangate : la Vidéo Jec et mission de France

Pour en savoir plus

  • Ne transigeons pas avec le droit de l’étranger, dossier CCFD
  • L’Organisation Internationale pour les Migrations www.iom.int
  • La pastorale des migrants www.eglisemigrations.org
  • La Cimade (Service oecuménique d’entraide) www.cimade.org
  • Roms, Gitans, Manouches, Citoyens à part… Entière ! www.a-part-entiere.org
  • Catalogue d’outils pédagogiques – les migrations pour vivre ensemble – Educasol (voir aussi chez Ritimo, orcades, CCFD…)

Pour un débat, un événement : qui inviter ?

  • Un représentant local de la Cimade( www.cimade.org)
  • Un responsable d’une structure d’accueil des migrants au niveau local
  • Une personne de Médecins du monde – mission France
  • Le chargé de mission Solidarité de la Mairie de votre ville impliqué sur la question des migrants

Documents joints

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne