Projets soutenus en Inde

Publié le 01.01.2005

Apporter une aide matérielle et psychologique, avec Mijarc (Mouvement lnternational des Jeunes Ruraux Catholiques)

Les pêcheurs du Tamil Nadu et leurs familles n’ont plus de revenus et manquent de nourriture. Le tsunami les a profondément traumatisés.

Le Mijarc subviendra donc aux besoins de première nécessité et à ceux à plus long terme : scolarisation des enfants, travail post-traumatique pour un retour à la vie normale.

25 000 euros affectés

Participer à la réhabilitation de 15 villages du Tamil Nadu, avec IRDS (qui travaille habituellement avec les Dalits)

Dans ces villages de pêcheurs, les femmes et les enfants ont été particulièrement touchés.

IRDS œuvre au retour à une vie « normale » en relançant la pêche, en minimisant l’impact de la catastrophe sur la scolarisation des enfants mais aussi en organisant la défense de droits des villageois (Etat civil, cadastre, etc.).

15 600 euros affectés

Aider dans l’urgence et favoriser l’organisation des victimes, avec People’s Watch (Observatoire des conflits inter religieux et interethniques)

PW s’est immédiatement mobilisée pour évaluer les dégâts et mobiliser les Ong locales pour porter assistance en attendant l’arrivée des premiers secours.
PW continue sur le terrain de l’identification et de l’amélioration des besoins matériels et psychologiques des victimes. Elle implique les organisations communautaires des villages dans la coordination de l’aide.

20 000 euros affectées

Atteindre les zones les plus enclavées, avec ASA (Activists for Social Alternatives, association de micro crédit)

Début janvier, de nombreux endroits n’avaient pas encore été touchés par l’aide d’urgence (districts de Nagapattinam et Cuddalore).

Des volontaires satisfont les besoins de base (nourriture, eau, vêtements, médicaments…) et soutiennent l’effort de reconstruction en prévoyant ciment et bois.

30 000 euros affectés

Relancer l’activité des petits pêcheurs, avec WFFP (Forum Mondial des Populations de Pêcheurs).

Au-delà du nombre de victimes, les villages de pêcheurs du district de Kannyakumari déplorent des dégâts matériaux immenses : maisons, infrastructures liées à la pêche artisanale, outils et embarcations de pêche.

La relance des activités de pêche artisanale prévoit la construction de hangars de réparation ainsi que la réparation de 2500 embarcations.

50 000 euros affectés

Garantir l’accès des Intouchables à l’aide aux victimes, avec HRFDL (Forum des droits de l’homme pour la libération des Dalits, coordonne 175 organisations)

L’Ong constate que l’aide d’urgence ne parvient pas aux Dalits, notamment en raison de conflits avec les pêcheurs locaux.

Le projet vise donc à satisfaire les besoins vitaux des populations affectées en veillant à une juste distribution de l’aide (notamment en s’assurant que la distribution est effectuée par des volontaires dalits).

50 000 euros affectés

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne