Une soirée mêlant mobilisation citoyenne et plaidoyer à Marseille

Publié le 16.06.2022

Le CCFD Terre Solidaire de Marseille a organisé le 13 mai une soirée spéciale élections dans le cadre de la campagne nationale “Nos Voix pour une Terre Solidaire”. Le thème de la rencontre était de réfléchir aux enjeux internationaux des élections en faveur de la solidarité internationale et du développement.

La dimension internationale avait été peu abordée durant la campagne électorale de la présidentielle. Et elle ne l’était pas beaucoup plus pendant cette campagne pour les législatives. Les choix politiques français peuvent entraîner des conséquences fortes sur d’autres Etats – en particulier sur ceux qui sont plus vulnérables et fragiles -, sur leurs capacités de développement et le respect des droits humains de leur population.

Cette soirée a été amorcée à Marseille par deux animations de rue qu’on appelle “porteur de parole” et que nous avons réalisées l’une sur le Vieux Port le 12 mars dans le cadre d’une manifestation pour le climat organisée en collectif, la seconde au Palais Longchamp le 3 avril dans le cadre d’une manifestation organisée avec le collectif “Festicités” (le “porteur de parole” est une méthode d’animation de débat de rue. Il s’agit de recueillir auprès des passants des témoignages sur une question donnée. Son objectif est de permettre au grand public de s’exprimer et débattre sur nos sujets de solidarité internationale). Nous avions écrit sur des panneaux des phrases volontairement provocatrices et sujettes à discussion. Et nous avons demandé aux gens qui passaient de discuter et d’écrire sur d’autres panneaux leurs réactions. 31 panneaux ont été écrits par les passants, souvent après des discussions très riches.

Crédit Photo – Luc Petitdemange

Lors de la soirée du 13 mai, nous sommes donc partis de ces panneaux et nous avons proposé aux participants de travailler en groupes sur les thématiques proposées par le national dans sa brochure “Elections 2022 – Les enjeux internationaux”.

Sur les sept domaines identifiés par le CCFD -Terre Solidaire dans lesquels l’action du gouvernement français, volontariste et cohérente, peut contribuer à relever le défi de la faim, des inégalités, de la justice climatique, du respect des droits humains et de l’environnement, 3 ont été retenus : poser les bases d’une souveraineté alimentaire au bénéfice de tous, politiques migratoires : sortir de l’enlisement et supprimer le fardeau de la dette.

D’un avis général, la problématique correspondant à chaque fiche est complexe. Mais l’étude que chaque groupe en a faite et a restituée à l’ensemble a été très bien appréciée même sur des sujets qui ne sont pas très faciles à aborder. Concrètement, on s’est posé la question si les députés (ou candidats députés) qui auront à légiférer sur ces questions importantes pour la solidarité internationale sont réellement compétents et formés sur ces problématiques.

On s’est posé la question s’il était préférable d’aller rencontrer les candidats ou d’intervenir en posant des questions lors d’un de leurs meetings (hors candidats d’extrême-droite évidemment). Un groupe s’est proposé d’aller rencontrer les candidats dans une de leurs permanences ou d’intervenir dans un de leurs meetings ou réunions publiques.

Michel Hervelin pour l’équipe d’organisation

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne