Numéro 227 228 - janvier février 2008

 

Rédigé le 16 mai 2008

Redonner du sens au développement

Editorial de Joël Thomas, président du CCFD

Le développement ne se mesure pas seulement à un taux de croissance, mais à sa capacité à affranchir l’homme de toutes les formes de misère et de servitude. La réduction des disparités économiques, sociales et culturelles, l’attention aux pauvres, le devoir de solidarité, sont au cœur des intuitions fondatrices du CCFD, qui considère que la faim ne sera pas vaincue par des actions d’urgence ou des remèdes miracles, mais par le développement.

Mais le développement est une création permanente, confrontée sans cesse à de nouveaux défis. La question du changement climatique, par exemple, nous place face à une menace sur la qualité de la vie sur terre. Elle n’est pas seulement écologique ou environnementale, car elle a d’ores et déjà des répercussions au regard du développement des populations les plus pauvres. Elle renouvelle la question de la répartition des ressources disponibles. Elle illustre avec urgence la nécessité d’une solidarité mondiale. En un mot, cette question est une nouvelle dimension de la question sociale. Elle nous amène à nous interroger sur le modèle de développement dominant et les valeurs qui le sous-tendent. Car la société actuelle ne trouvera pas de solution au problème de développement si elle ne révise pas son style de vie.

C’est pourquoi, le CCFD est entré cette année dans un nouvel axe de réflexion et d’animation, autour du sens du développement. Une interrogation qu’en ce temps de carême, nous pouvons relier à nos choix individuels et collectifs.
Notre modèle de développement nous éloigne-t-il ou nous rapproche-t-il d’un monde fraternel qui élève l’homme, tel que nous l’espérons ? Comment définir la notion de richesse ? Quels sont nos choix de consommation et leurs conséquences sur le développement des pays du Sud ? Comment pouvons-nous modifier nos propres modes de vie ?

Éclairer le monde actuel au regard de notre espérance et tenter d’attirer cet avenir dans le présent, comme nous y invite Spe Salvi, la dernière lettre encyclique de Benoît XVI publiée en novembre 2007, est au fond, la meilleure définition de notre mission.

Article mis en ligne le 20 janvier 2008

S’informer

11 décembre 2008

Quand le réseau du CCFD décortique les jeans « made in maquilas ».

Pour cette deuxième année que le Comité catholique contre la faim et pour le développement consacre au sens du développement, les équipes (...)

3 octobre 2008

Changeons le monde !
Les jeunes adultes face la responsabilité sociale et environnementale.

Sommes-nous tous responsables de la déforestation de l’Amazonie, de l’extinction de milliers d’espèces animales et végétales, de la crise (...)

8 avril 2008

Colombie, en lutte contre l’insatiable canne à sucre

Ricardo Varon est éducateur social à l’Instituto mayor campesino (Imca), partenaire du CCFD-Terre Solidaire, qui défend la souveraineté (...)

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)