CCFD-Terre Solidaire

Publié le 25 novembre 2007

Le CCFD au Congrès mondial des organismes ecclésiaux travaillant pour la justice et pour la paix.

Antoine Malafosse, délégué général du CCFD était à Rome, à l’invitation du Conseil pontifical Justice et paix.

Le CCFD a participé, à l’invitation du Conseil pontifical Justice et Paix, au 2ème Congrès mondial des organismes ecclésiaux travaillant pour la justice et pour la paix qui s’est tenu à Rome du 22 au 24 novembre dernier. Il réunissait, outre les nombreuses commissions nationales Justice et Paix réparties à travers le monde, un certain nombre d’organisations laïques partageant le même objectif. A ce titre, le CCFD, représenté par son délégué général, Antoine Malafosse, a donc pris part à ses travaux.

Populorum Progressio, une encyclique prophétique et normative
Cette assemblée, deuxième du genre (le premier congrès remonte à 2004), a été l’occasion de célébrer le 40éme anniversaire de l’encyclique de Paul VI, Populorum Progressio (le développement des peuples). Ce texte, fondement majeur de l’action des organisations de solidarité internationale telle que le CCFD, a conservé, estime Mgr Martino, président du Conseil pontifical Justice et Paix, « sa dimension prophétique et normative ». Prophétique « parce qu’il a capté les besoins nouveaux » d’une époque marquée par de profondes disparités économiques et sociales et « éveille en nous les exigences de justice et de paix ». Normative, parce qu’il « définit nos devoirs à l’égard de l’indigence » dans laquelle est plongée une très grande part de l’humanité.

Même s’il date de 1967 et que bien des changements sont intervenus depuis, « il ne faut pas s’en tenir à une lecture littérale de ce texte » par certains aspects dépassé, « les jugements moraux qui le sous-tendent ont gardé toute leur pertinence », a souligné Mgr Martino. « Populorum Progressio reste d’actualité », a-t-il insisté.

Les défis du développement
Au cours des travaux du Congrès, de nombreux exposés ont d’ailleurs évoqué la situation et les défis du développement dans les différents continents. Inégalités, injustices sociales, manque d’équité dans les échanges internationaux, faiblesses de la gouvernance voire maintient de régimes autoritaires et corrompus, conflits, émergence de la conscience des défis écologiques… « Nous reconnaissons dans ces constats, les préoccupations qui guident les engagements du CCFD », a noté Antoine Malafosse à l’issue des débats.

Le développement : intégral et solidaire
Populorum Progressio inspire encore largement l’approche du développement portée par l’enseignement social de l’Eglise.

Un développement intégral dans le sens où il ne se mesure pas à la croissance quantitative du produit intérieur brut, ni même au progrès technologique, mais d’abord à sa capacité à libérer hommes et femmes des contraintes et des maux qui les empêchent de réaliser leurs potentialités, sociales, culturelles et spirituelles.

Un développement solidaire également. La répartition des fruits de l’activité économique, l’équité des règles qui régissent les relations économiques, la contribution des pays riches au développement des plus pauvres, la participation de tous à la définition des politiques, le renforcement du rôle des sociétés civiles ont été évoquées comme les points d’appui essentiels d’un développement au bénéfice de tout homme.

« Ces orientations constituent les repères fondamentaux du CCFD depuis son origine, et le sont toujours restés, souligne Antoine Malafosse. Cette rencontre animée par l’esprit du Conseil pontifical Justice et Paix, nous conforte donc dans l’urgence d’agir au bénéfice des plus pauvres et pour un monde davantage guidé par les principes de justice et de solidarité. »

JPEG - 43.8 ko
Congrès Justice et Paix
JPEG - 47.3 ko
Antoine Malafosse

Antoine Malafosse au Congrès mondial des organismes ecclésiaux travaillant pour la justice et la paix.

JPEG - 47.7 ko
Chris Bain

Avec Chris Bain, directeur de Cafod, homologue britannique du CCFD.

JPEG - 36.3 ko
Mgr Martino

Le Cardinal Martino, président du Conseil pontifical Justice et Paix

S’informer

5 septembre 2013

Pour la paix en Syrie, le Pape François appelle à une journée de prière et de jeûne

Appel du Pape François, lors de l’Angélus du dimanche 1er septembre 2013 " Chers frères et sœurs, je voudrais me faire aujourd’hui (...)

21 mars 2013

Le Pape François a reçu Adolfo Pérez Esquivel

Prix Nobel de la Paix argentin, président international et fondateur de Serpaj, association partenaire du CCFD-Terre Solidaire. le Pape (...)

14 mars 2013

François, un pape pour une Église aux côtés des exclus

Le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de l’élection du cardinal argentin Jorge Mario Bergoglio à la tête de l’Église. Premier pape originaire (...)

Nos projets

15 novembre 2013 Cern

RDC : la lutte pour une gestion équitable et durable des ressources naturelles

La Commission épiscopale pour les ressources naturelles (Cern) travaille depuis six ans à sensibiliser, de la base au sommet, pour une (...)

18 septembre 2013 Monastère de Mar Mousa , Monastère de Mar Elian

Syrie : aider les monastères de Mar Mousa et Mar Elian à accueillir les déplacés

Depuis plusieurs années, le CCFD-Terre Solidaire soutient les activités des monastères de Mar Mousa et Mar Elian, lieux de dialogue (...)

26 février 2009 CEAS

Participation citoyenne pour les droits de l’homme, la démocratie et le développement solidaire du pays

Depuis 41 ans, CEAS, organe de la Conférence Episcopale Péruvienne, s’est mis au service des personnes et groupes vulnérables, de la (...)