Publié le 28 juin 2012

Commerce des armes : 3 ong remettent demain une pétition à Pascal Canfin

Commerce des armes, la mobilisation citoyenne doit pousser la France à s’engager pour un Traité fort

Vendredi 29 juin, Amnesty International France, le CCFD-Terre Solidaire et Oxfam France remettent au gouvernement français une pétition demandant à la France de s’engager pour qu’un traité international sur le commerce des armes classiques (TCA) fort et contraignant soit adopté en juillet.

Mots-clés :

Porteuses de plus de 60 000 signatures récoltées en France au cours des 100 jours précédant l’ouverture des négociations pour un TCA au siège des Nations unies à New York, les trois ONG rencontreront demain Pascal Canfin, ministre délégué au Développement auprès du ministère des Affaires étrangères pour souligner le rôle central que la France doit jouer du 2 au 27 juillet. Les ONG regrettent cependant que la France ne juge pas nécessaire d’envoyer un représentant de niveau ministériel à l’ouverture de la conférence.

« François Hollande a pris des engagements forts pendant la campagne présidentielle. La France, qui soutient depuis 2005 de façon constante l’idée d’un TCA, doit confirmer son engagement. Sa voix doit peser face à des États comme la Russie ou la Chine, peu enclins jusqu’à présent à s’engager en faveur d’une meilleure régulation du commerce des armes. L’attitude de la Russie, qui livre des armes à la Syrie et alimente une répression qui s’intensifie, démontre l’urgence d’un tel traité », indique Zobel Behalal du CCFD-Terre Solidaire.

« Le traité doit poser une règle simple : un Etat devra interdire tout transfert dès lors que celui-ci présente un risque substantiel de contribuer à de graves violations des droits humains ou du droit international humanitaire, ou de mettre en péril le développement socio-économique du pays importateur » a déclaré Nicolas Vercken, d’Oxfam France « Nous espérons que Pascal Canfin saura faire en sorte que le critère du développement soit défendu par la France durant les négociations pour le TCA à New York ».

« En contraignant les États à procéder à une évaluation rigoureuse et au cas par cas de chaque demande de transferts d’armes, le TCA a pour but de responsabiliser la vente d’armes dans le monde en mettant au cœur du processus de décision le respect des droits des populations civiles et non plus les seuls intérêts des industriels et des États ou des objectifs stratégiques de court terme », précise Aymeric Elluin d’Amnesty International France.

Les ONG soulignent également l’importance d’intégrer dans le traité des obligations fortes en matière de transparence, afin de rendre ce commerce moins opaque, renforcer le contrôle démocratique et réduire la corruption. Les États doivent prendre leurs responsabilités en exigeant que les droits humains passent avant les considérations économiques. La France fait partie des pays clefs dans ces négociations, aux côtés des États-Unis, de la Russie, de la Chine, du Royaume-Uni et de l’Allemagne. Six pays qui représentent à eux seuls plus de 80% des exportations mondiales d’armements.

A l’heure actuelle, il n’existe aucun traité destiné à encadrer les transferts internationaux d’armes classiques (armes lourdes, armes légères et de petit calibre, munitions, pièces détachées…). La conférence qui s’ouvre à l’ONU est l’aboutissement d’une mobilisation sans précédent lancée par la société civile en octobre 2003 dans le cadre de la campagne mondiale « Contrôlez les armes ». Cette dernière a reçu le soutien de lauréats du prix Nobel de la Paix, de journalistes, de centaines de personnalités, d’anciens militaires ainsi que des milliers de citoyens qui ont signé cette pétition.

Les Etats disposent de 19 jours pour adopter un traité efficace qui couvre toutes les armes ainsi que leurs munitions.

Note aux rédacteurs :
Aymeric Elluin (Amnesty International France), Zobel Behalal (CCFD-Terre Solidaire) et Nicolas Vercken (Oxfam-France) seront présents à New York pendant toute la durée des négociations.
Ils seront disponibles pour des interviews. Pour toute demande, n’hésitez pas à contacter les services de presse.

PDF - 218.7 ko
Télécharger le communiqué de presse (pdf)

Contact presse :
CCFD-Terre Solidaire : Véronique de La Martinière – 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

S’informer

2 avril 2013

Adoption du Traité sur le Commerce des Armes aux Nations Unies

Le CCFD-Terre Solidaire se réjouit de l’adoption, aujourd’hui, du Traité international sur le commerce des armes par l’Assemblée générale (...)

29 mars 2013

ONU : Les Etats refusent d’adopter le Traité sur le commerce des armes

Le CCFD-Terre Solidaire regrette que pour la seconde fois en neuf mois, les Etats membres des Nations Unies aient été incapables (...)

26 mars 2013

Le CCFD-Terre Solidaire participe aux négociations à l’ONU

La conférence finale devant aboutir à l’adoption d’un Traité sur le commerce international des armes (TCA) se déroule actuellement aux (...)

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)