Publié le 09.05.2012 • Mis à jour le 09.07.2012

Traité sur le Commerce des armes (TCA) - Juillet 2012 à New York, le CCFD-Terre Solidaire mobilise les étudiants français

A quelques semaines des négociations sur le TCA aux Nations unies

Paris, le 9 mai 2012

A quelques semaines des négociations sur le TCA aux Nations unies, le CCFD-Terre Solidaire invite les étudiants à se mobiliser sur les enjeux du commerce des armes. Il publie à cet effet une brochure d’informations pour accompagner la démarche des étudiants. Alors que la France vient d’élire un nouveau président de la République, le CCFD-Terre Solidaire incite les étudiants à signer la pétition en ligne demandant à François Hollande de s’engager pour un TCA ambitieux, à organiser des débats pour informer et sensibiliser le public mais aussi à interpeller les candidats aux élections législatives françaises. Des bénévoles et des salariés du CCFD-Terre Solidaire vont également intervenir dans des universités et auprès de mouvements de jeunesse pour rappeler l’urgence d’une régulation de ce commerce qui fait en moyenne 1 500 morts par jour dans le monde.

A quelques mois de la négociation, la mobilisation de l’opinion est essentielle pour faire pression sur les pays membres du Conseil de sécurité des Nations unies, dont la France (4ème exportateur d’armement au monde), afin qu’un TCA efficace soit adopté.

L’importance de la mobilisation citoyenne pour une régulation contraignante du commerce des armes
En 1997, un appel est lancé par des lauréats du Prix Nobel de la paix réclamant un code de conduite sur le transfert internationaux d’armes. Soutenu et relayé par des ONG, cet appel a été suivi d’une mobilisation citoyenne internationale et à incité les pays de l’ONU à s’engager, dès 2006, dans un processus visant à la signature d’un traité international sur le commerce des armes.

En juillet prochain, les États membres de l’ONU se réuniront à New York pour la conférence de négociation finale du TCA. Le CCFD-Terre Solidaire y sera présent pour faire entendre la voix de la société civile. Ce traité serait la première grande avancée du droit international depuis la création de la Cour pénale internationale et pourrait mettre un terme au scandale que représente l’absence de règles globales pour encadrer ce commerce sensible. La France doit s’engager.

Le choix des armes aux dépens du développement
Les failles juridiques dans la régulation du transfert des armes freinent le développement : dans plusieurs pays, les ressources importantes sont investies pour des dépenses militaires. En 2010, ces dépenses, légales, ont atteint 1630 milliards de dollars US, une somme à comparer avec les 30 milliards que la FAO estime nécessaire pour éradiquer définitivement la faim dans le monde. En 2008, un pays comme le Tchad a consacré 7% de son PIB - issu d’une importante rente pétrolière - à des dépenses militaires alors qu’il est loin de remplir les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Dans les pays en conflit, le transfert d’armes permet aux trafiquants et aux groupes rebelles de détourner des armes auparavant produites et commercialisées en toute légalité et transforme les conflits entre communautés en affrontements meurtriers, qui sont source de sous-développement.

* La publication de ce livret s’inscrit dans la campagne "Contrôlez les armes " menée conjointement par le CCFD-Terre Solidaire, Amnesty International France et Oxfam France.

Contact :
Angélina TESSIER - 01 44 82 80 68
Véronique de La Martinière : 01 44 82 80 64 - 06 07 77 05 80

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

S’informer

28 septembre 2016

La Colombie vers une paix durable

C’est avec une grande joie que le Groupe de Travail de Caritas Internationalis sur la Colombie (GTC) et l’alliance internationale (...)

22 septembre 2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants (...)

6 septembre 2016

Brésil : en pleine crise politique, les partenaires du CCFD-Terre Solidaire s’expriment

Les acteurs sociaux brésiliens – dont les partenaires du CCFD-Terre Solidaire – sont très alarmés par la régression radicale des politiques (...)

Nos projets

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

30 mai 2016

Centrafrique : le CCFD-Terre Solidaire consolide son soutien à la société civile

Au début de la crise politique en 2012, le CCFD-Terre Solidaire n’a pratiquement plus de partenaires dans ce pays, malgré quelques (...)