Un avenir sans faim

Publié le 05.01.2009 • Mis à jour le 15.03.2013

Assez de sang et de larmes à Gaza

Appel soutenu par le CCFD-Terre Solidaire

Le samedi 27 décembre 2008, Israël a lancé une attaque aérienne contre la bande de Gaza, suivie d’une attaque terrestre une semaine plus tard.

Face à cette offensive, le mouvement international Pax Christi, membre de la collégialité du Comité catholique contre la faim et pour le développement, a réagi le 31 janvier par un appel aux responsables de l’Etat israëlien et du Hamas pour qu’ils mettent fin à l’escalade de la violence.

Le CCFD-Terre Solidaire a de nombreux partenaires dans la région et suit la situation depuis longtemps. Il s’engage à mettre en oeuvre tout son pouvoir pour donner le plus grand écho à cet appel et à ce qu’il représente.

L’Appel de Pax Christi

« Le 11 novembre 2006, à la suite d’événements dramatiques survenus dans la bande de Gaza, les présidents d’un certain nombre d’organisations et institutions chrétiennes, réunies à l’initiative de Pax Christi, lançaient un appel : « Assez de sang et de larmes au Proche-Orient ». Cet appel fut porté au Président de la République en appui d’un projet de Conférence Internationale pour la paix entre Israël et la Palestine. Deux ans plus tard la même « logique perverse de l’affrontement et de la violence » (Benoît XVI – Message de Noël) , qui avait motivé cet appel, se déploie de nouveau, avec pour acteurs principaux l’Etat d’Israël et le Hamas dans la bande de Gaza et ce sont les mêmes populations innocentes qui en sont les victimes. Voilà pourquoi c’est le même appel que Pax Christi voudrait lancer, lourdement grevé de deux années supplémentaires de souffrance des populations et de forfaiture des responsables.

« Assez de sang et de larmes à Gaza ». Aucune raison politique ne saurait justifier le sang et les larmes des innocents, de quelque nationalité qu’ils soient. Nous adjurons Monsieur Ehoud Olmert, premier ministre de l’Etat d’Israël, nous adjurons Monsieur Ismaïl Hanyeh, responsable du Hamas, d’arrêter « le massacre », de mettre fin à une escalade dont le seul résultat est la ruine, la souffrance et la mort. Nous adjurons la communauté internationale de ne pas se réfugier dans les discours inefficaces et les faux-fuyants et d’intervenir dans ce face à face meurtrier. Il est inacceptable que soit dénié à un peuple le droit à la reconnaissance et à la sécurité. Il est encore plus inacceptable que des hommes, des femmes et des enfants innocents meurent sans raison. Quelles que soient les responsabilités des uns et des autres, les acteurs de cette tragédie auront à rendre compte devant leur Dieu de leur aveuglement et de leur cynisme. Il n’y a pas d’autre manière de signifier une volonté de paix que de s’asseoir à une table de dialogue et de négociation.

Le peuple d’Israël et le peuple de Gaza sont nos amis. C’est eux que nous voulons et que nous devons défendre. Ce texte nous l’adressons au Président de la République Française afin qu’il fasse tout ce qui est possible auprès des décideurs du monde entier pour éviter un embrasement plus vaste. Nous l’adressons aux co-signataires de l’appel de 2006, pour qu’ils expriment publiquement leur propre rejet de ces évolutions inhumaines. Nous l’adressons aux hommes de religion que sont le Grand Rabbin Bernheim et le Président Moussaoui, pour qu’ils élèvent leur voix dans ce combat pour la paix. Nous l’adressons aux diverses sections de Pax Christi International pour que par leur intermédiaire de nombreux hommes de bonne volonté se mobilisent en faveur de cette paix.

Paris, en la veille de la Journée Mondiale pour la Paix du 1er janvier 2009

+ Marc Stenger
Evêque de Troyes
Président de Pax Christi France

S’informer

9 juin 2017

Crise oubliée : la guerre fait rage dans le nord de la Birmanie dans les Etats Kachin et Nord Shan depuis six ans (CP)

Six ans après la reprise du conflit dans l’État Kachin (le 9 juin 2011), nos organisations se solidarisent avec le peuple Kachin pour (...)

8 juin 2017

A lire "Un royaume d’olives et de cendres" par 25 grands écrivains

L’ONG israélienne « Breaking the Silence », partenaire du CCFD-Terre Solidaire, a demandé à 25 écrivains du monde entier de se rendre dans les (...)

7 juin 2017

Guatemala : Le développement ne peut se faire qu’en respectant les droits humains et les droits environnementaux (CP)

Le 9 juin 2017, Jimmy Morales, président de la République du Guatemala, participera au Forum économique international sur l’Amérique (...)

Nos projets

21 juin 2017 Gwénaëlle Lenoir , Adel

En Cisjordanie, l’agroécologie porteuse d’alternatives

299 Juin

En Cisjordanie l’agriculture paysanne palestinienne est entravée par le poids de l’occupation, l’accaparement des terres les plus fertiles (...)

2 juin 2017

En Palestine, soigner une société traumatisée

Cinquante ans après la conquête par Israël de la Cisjordanie, de Jérusalem Est et de la Bande de Gaza, et près d’un quart de siècle après (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)