Publié le 1er décembre 2006

Assez de sang et de larmes au Proche-Orient !

A l'occasion de la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, les présidents et responsables de mouvements et organismes chrétiens en appellent aux gouvernement des nations pour que cesse la violence au Proche-Orient. (29 novembre)

29 novembre 2006

Nous, présidents et responsables des mouvements et organismes soussignés, préoccupés de la situation du Proche-Orient, bouleversés par les événements récents survenus dans la bande de Gaza, nous tenons à le dire haut et clair :

Nous en avons assez

– Assez des larmes infligées et du sang innocent versé sur une terre où depuis si longtemps déjà retentit un message de paix, de justice et d’amour.

– Assez d’une guerre qui n’en finit pas pour la seule raison que ceux qui auraient le pouvoir d’y mettre fin ne le désirent pas avec l’ardeur nécessaire à la construction de la paix.

– Assez que la vie des enfants dépende de la fiabilité et de la précision des outils de destruction et de mort qui sont entre les mains des Etats.

– Assez de l’hypocrisie largement partagée permettant aux décideurs de s’exonérer de leur responsabilité de mettre un terme à ce qui est devenu un déni d’humanité caractérisé.

– Assez des dérobades, des faux-fuyants, des arguments de circonstance avec lesquels la communauté internationale justifie ses postures résignées face à une situation dramatique portant en germe des tensions qui menacent la paix du monde.

– Assez de voir triompher des choix de vengeance, de haine et de division dont seuls notre aveuglement et nos parti pris nous empêchent de comprendre que leurs effets ont des retombées dans nos propres sociétés.

– Assez de laisser mettre à mal sans réagir le bien commun, au service duquel devrait être inlassablement tout homme de bonne volonté.

Nous en appelons aux gouvernements des nations

Nous savons à quel point la résolution du conflit qui détruit l’avenir des peuples d’Israël et de Palestine relève de l’initiative politique. C’est pourquoi nous en appelons aux gouvernements des nations, pour qu’ils relèvent ce défi majeur de notre temps.

Nous demandons que soit réunie dans les plus brefs délais une Conférence Internationale qui aurait pour objectif de mettre fin à ce conflit, en rendant effective l’existence des deux états d’Israël et de Palestine.

Nous avons la conviction que la paix et la sécurité de tous sont à ce prix. Nous adjurons nos responsables politiques de prendre sans tarder, dans le concert international, une initiative ambitieuse et porteuse de réels espoirs et avancées dans ce sens.

Nous savons que sur le terrain beaucoup de groupes et d’organisations oeuvrent déjà dans ce sens par des initiatives qui sont l’honneur de notre humanité. Nous les saluons avec respect et espérance. Avec eux nous voulons être la voix de ceux dont la parole n’est ni entendue ni acceptée. Nous attendons de tous les médias qu’ils fassent mieux connaître ces actions et leurs promoteurs et contribuent ainsi à une véritable culture de la paix.

Il n’est plus temps de tergiverser. Tout retard à agir rend passibles ceux qui ont le pouvoir de le faire de non-assistance à humanité en danger. Nous sommes à l’heure où à chacun la question est posée : « Qu’as-tu fait de ton frère ? ».

Le 24 novembre 2006

Les signataires

  • Marc ZARROUATI, Président de l’ACAT (Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture)
  • Patrick PEUGEOT, Président de la CIMADE - Service œcuménique d’entraide
  • Père Luc CREPY, Président de la Conférence des Supérieurs Majeurs de France
  • Soeur Monique GUGENBERGER, Présidente de la Conférence française des Supérieures Majeures
  • Ghaleb BENCHEIKH, Président de la Conférence Mondiale des Religions pour la paix - section française
  • Joël THOMAS, Président du CCFD (Centre Catholique contre la Faim et pour le Développement)
  • Gérard TESTARD, Président de Fondacio
  • Thérèse LEBRUN, Président-Recteur de l’Université Catholique de Lille
  • Pierre DEBERGÉ, Recteur de l’Institut Catholique de Toulouse
  • Monseigneur Jean-Pierre GRALLET, Président de Justice et Paix
  • Pasteur Yves POULAIN - Maria BIEDRAWIA - Co-Présidents du MIR (Mouvement International pour la Réconciliation)
  • Monseigneur Yves PATENOTRE, Prélat de la Mission de France
  • Monseigneur Marc STENGER, Président de Pax Christi France
  • Jean-Pierre RICHER, Président du Secours Catholique - Caritas France
  • Michel CAMDESSUS, Président des Semaines Sociales de France.

Après avoir pris connaissance de l’Appel : "ASSEZ DE SANG ET DE LARMES AU PROCHE-ORIENT", si vous (personnes ou groupes) voulez témoigner votre soutien, vous pouvez le faire en vous connectant sur le site paxchristi.cef.fr
Nous recueillerons ces signatures jusqu’à Noël et nous les ferons parvenir aux responsables politiques en appui de cette démarche.

S’informer

22 septembre 2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants (...)

12 septembre 2016

Violations des droits humains : STOP à l’impunité des multinationales !

La France et l’Union européenne doivent soutenir le traité des Nations Unies sur le respect des droits humains par les entreprises (...)

4 août 2016

Retour sur le 7ème Forum social mondial des migrations

Après Johannesburg en Afrique du Sud, en 2014, c’est à Sao Paulo, capitale économique du Brésil, qu’a eu lieu le 7ème Forum social mondial (...)

Nos projets

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

15 juin 2016 RNSCM

Nicaragua : Sheila Reyes, au plus près des migrantes

Dans un pays étranglé depuis des années par la crise économique, de nombreux Nicaraguayens ne trouvent d’issue à leur situation personnelle (...)