CCFD-Terre Solidaire CCFD-Terre Solidaire

En quelle année les régions françaises ont-elles commencé à rejoindre le combat contre les paradis fiscaux ?

Réponse> En 2010, la première région économique d’Europe, l’Île-de-France, s’engage à ne plus travailler avec les banques installées dans les paradis fiscaux. D’autres collectivités locales emboîtent le pas.

Une vraie liste

Sceptique sur les listes politiques des paradis fiscaux, la société civile s’est dotée de son propre outil : établi par des chercheurs et des professionnels de la finance liés au réseau international Tax Justice Network, l’Indice d’Opacité Financière classe 60 paradis fiscaux selon le secret qui y règne et le poids du territoire dans la finance offshore. Le résultat est limpide. Et instructif : 11 des 20 territoires opaques les plus nocifs n’apparaissaient pas sur la liste originelle du G 20 !

JPEG - 220.7 ko

© CCFD-Terre Solidaire / Illus. Claire Robert

En route vers la transparence

ONG de solidarité internationale, de lutte contre la corruption,
syndicats, citoyens… La société civile s’attaque depuis une décennie
au problème de l’opacité financière. Aujourd’hui, le sujet est à l’agenda
politique : c’est une première victoire. Mais loin de se satisfaire
de l’action du G20, pour les pays les plus pauvres en particulier, la société civile à travers le monde s’unit désormais pour mobiliser
citoyens, médias et politiques, et initier la fin concrète des trous
noirs de la finance.

« Dans les négociations internationales, il faut satisfaire tout le monde. Le plus petit dénominateur commun l’emporte donc. C’est pour cela que la pression des ONG et des citoyens est nécessaire pour avancer. »
Pierre-Alain Muet, responsable politique à la Commission des finances de l’Assemblée nationale, 14 avril 2010.

De plus en plus experte dans le domaine, elle cherche actuellement à convaincre les responsables politiques de mettre sur la table, du G 20 notamment, leurs propositions alternatives.

JPEG - 421.8 ko

© CCFD-Terre Solidaire / Illus. Claire Robert

De l’action, des résultats

2006 : création de la Plateforme des paradis fiscaux et judiciaires en France, et du Tax Justice Network à l’international, réseaux
d’experts dont le CCFD-Terre Solidaire est membre.

2008 : le CCFD-Terre Solidaire fait partie de la délégation française à la Conférence de Doha où l’ONU identifie la fraude et l’évasion fiscale des multinationales comme un « fléau » pour les pays du Sud.

2009 : la Plateforme formule 29 recommandations pour en finir avec l’opacité financière et lance avec les syndicats la campagne Stop paradis fiscaux.

2010 : la première région économique d’Europe, l’Île-de-France, s’engage à ne plus travailler avec les banques installées dans les paradis fiscaux. D’autres collectivités locales emboîtent le pas.

2011 : publication de la première Carte des Régions engagées contre les paradis fiscaux par le CCFD-Terre Solidaire. Pas moins de 17 régions ont déjà pris des engagements !

Pour en savoir plus, consultez nos rapports complets.