Publié le 28.02.2012 • Mis à jour le 12.03.2012

Lutte contre la spéculation et la régulation des marchés agricoles - Jean-Luc Mélenchon

« Au niveau international, nous agirons pour une nouvelle organisation de l’agriculture dans le cadre des Nations Unies, afin de soutenir le développement de marchés régionaux, de réguler les marchés mondiaux, de mettre en œuvre un plan agricole et alimentaire mondial, de promouvoir la relocalisation et la transition écologique de l’agriculture et de combattre les processus d’accaparement des terres. » Programme FG p19

« Réguler les marchés mondiaux et lutter contre la volatilité des prix, notamment au moyen de stocks publics et de la prohibition de la spéculation financière sur les produits agricoles ». Programme Agricole p6

Au niveau européen « L’abandon des objectifs d’intégration d’agro-carburants et des mesures d’incitation » Programme Agricole p10

Mots-clés :

Notre analyse

Jean Luc Mélenchon et le Front de Gauche sont parmi ceux décrivant le plus précisément leurs mesures en matière agricole. Ainsi, concernant la lutte contre la spéculation et la régulation des marchés, des mesures concrètes sont avancées, de l’interdiction des ventes de gré-à-gré au développement de stocks publics, en passant par la lutte contre les accaparements de terres. Seule manque à ce jour la transparence de l’information sur les productions et les stocks de la part des agroindustriels.

Le Front de Gauche a également un positionnement clair concernant les agrocarburants puisque est proposé l’abandon de la politique européenne d’incorporation et des mesures d’incitations. De plus, une réflexion transversale est évoquée sur la 2ème génération afin de s’assurer de sa faisabilité avant d’engager les investissements.

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

26 mai 2016

L’agriculture, un sujet qui dérange dans les négociations climat

Six mois après la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris, les 196 Parties à la Convention Climat se sont retrouvées à Bonn (16 - 26 mai (...)

11 mai 2016

De l’Accord de Paris à la COP 22 : quelle place pour l’agriculture ?

Il y a dix jours, Aziz Akhannouch le Ministre de l’agriculture marocain, accompagné de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture (...)

Nos projets

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

9 mars 2016 Institut de Dayakologie

Indonésie, défendre la culture du peuple Dayak, pilier de sa survie

Immenses plantations de palmiers à huile, exploitations minières, industrie du bois : les Dayaks, peuple de Kalimantan, sont gravement (...)