Un avenir sans faim

Publié le 28.02.2012 • Mis à jour le 12.03.2012

Lutte contre la spéculation et la régulation des marchés agricoles - Nicolas Dupont Aignan

« je ferai établir des normes bancaires strictes en interdisant le « hors bilan » et les activités les plus spéculatives. »

« Notre agriculture meurt malgré le courage de nos agriculteurs, puisque les bas prix se font au détriment de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments. Il est inadmissible d’avoir abandonné nos agriculteurs au « dumping salarial » et sanitaire des marchés. Il faudra donc rétablir des prix de soutien minimaux (notamment un prix minimal garanti pour le lait), assortis si besoin de quotas pour éviter les surproductions. »

« Les DOM-TOM sont un atout considérable pour les énergies renouvelables : il faudra notamment produire du méthanol à partir de la canne à sucre aujourd’hui en déclin »

Mots-clés :

Notre analyse

Nicolas Dupont-Aignan ne traite pas directement de la spéculation sur les marchés agricoles, mais des « activités les plus spéculatives » de manière large et sans précision des leviers pour les interdire. Les mesures esquissées afin de soutenir les revenus des agriculteurs français (comme le prix minimal garanti) n’agiront pas sur les déséquilibres et la variabilité des prix au niveau international. Ces facteurs continueront d’impacter nos producteurs et rendront inefficaces ces mesures.

Enfin, concernant les agrocarburants, aucune mesure ou proposition n’est faite sur une remise en cause de leur commerce international et de la législation européenne. De plus, la proposition d’une production dans les DOM TOM omet les difficultés d’accès à l’alimentation que ces populations connaissent– prix élevés des denrées importées, production alimentaire locale insuffisante.

S’informer

18 avril 2017

Avis du Tribunal Monsanto : l’agrobusiness jugé responsable de violer des droits humains et l’environnement (CP)

Aujourd’hui, cinq juges de renommée mondiale ont rendu un avis consultatif, six mois après la tenue du premier tribunal citoyen (...)

18 novembre 2016

COP22 : les populations vulnérables attendront !

Après deux semaines de négociations, la COP22 se clôture ce 18 novembre 2016. Les discours des chefs d’Etat et autres personnalités se sont (...)

29 septembre 2016

Bernard Pinaud au Timor Leste, "soutenir les paysans et la société civile"

Le Délégué général du CCFD-Terre Solidaire, Bernard Pinaud, était en mission au Timor Leste du 12 au 22 juillet 2016 pour aller à la (...)

Nos projets

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

30 septembre 2016 AS-PTA

A Rio, des potagers bios améliorent la vie des plus modestes

Depuis 1999, l’Assistance et services à des projets d’agriculture alternative (AS-PTA), partenaire du CCFD-Terre Solidaire, développe un (...)