Publié le 28.02.2012 • Mis à jour le 12.03.2012

Lutte contre la spéculation et la régulation des marchés agricoles - Nicolas Dupont Aignan

« je ferai établir des normes bancaires strictes en interdisant le « hors bilan » et les activités les plus spéculatives. »

« Notre agriculture meurt malgré le courage de nos agriculteurs, puisque les bas prix se font au détriment de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments. Il est inadmissible d’avoir abandonné nos agriculteurs au « dumping salarial » et sanitaire des marchés. Il faudra donc rétablir des prix de soutien minimaux (notamment un prix minimal garanti pour le lait), assortis si besoin de quotas pour éviter les surproductions. »

« Les DOM-TOM sont un atout considérable pour les énergies renouvelables : il faudra notamment produire du méthanol à partir de la canne à sucre aujourd’hui en déclin »

Mots-clés :

Notre analyse

Nicolas Dupont-Aignan ne traite pas directement de la spéculation sur les marchés agricoles, mais des « activités les plus spéculatives » de manière large et sans précision des leviers pour les interdire. Les mesures esquissées afin de soutenir les revenus des agriculteurs français (comme le prix minimal garanti) n’agiront pas sur les déséquilibres et la variabilité des prix au niveau international. Ces facteurs continueront d’impacter nos producteurs et rendront inefficaces ces mesures.

Enfin, concernant les agrocarburants, aucune mesure ou proposition n’est faite sur une remise en cause de leur commerce international et de la législation européenne. De plus, la proposition d’une production dans les DOM TOM omet les difficultés d’accès à l’alimentation que ces populations connaissent– prix élevés des denrées importées, production alimentaire locale insuffisante.

S’informer

22 septembre 2016

Monsanto sur le banc des accusés d’un tribunal international

294- juillet/août 2016

Afin d’ouvrir l’accès à la justice aux victimes de l’agrobusiness et de lutter contre l’impunité des multinationales, des figures de la (...)

26 mai 2016

L’agriculture, un sujet qui dérange dans les négociations climat

Six mois après la COP21 et l’adoption de l’Accord de Paris, les 196 Parties à la Convention Climat se sont retrouvées à Bonn (16 - 26 mai (...)

11 mai 2016

De l’Accord de Paris à la COP 22 : quelle place pour l’agriculture ?

Il y a dix jours, Aziz Akhannouch le Ministre de l’agriculture marocain, accompagné de Stéphane Le Foll, ministre de l’agriculture (...)

Nos projets

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

15 avril 2016 Patrick Piro

Guinée : La patate chaude des paysans

FDM n°289

Dans la région du Fouta-Djalon, le dérèglement climatique aggrave les difficultés des paysans, très dépendants de la culture de pomme de (...)

9 mars 2016 Institut de Dayakologie

Indonésie, défendre la culture du peuple Dayak, pilier de sa survie

Immenses plantations de palmiers à huile, exploitations minières, industrie du bois : les Dayaks, peuple de Kalimantan, sont gravement (...)