Un avenir sans faim

Publié le 22 janvier 2013

Paradis Fiasco

Fiche 4 - Dossier enseignants au lycée

Découvrir les paradis fiscaux et les questions éthiques que ces montages financiers soulèvent
- Connaître où sont les paradis fiscaux et qui les utilise.
- Comprendre quels sont les objectifs poursuivis par les multinationales.
- Susciter un questionnement éthique sur les entraves au développement provoquées par les paradis fiscaux.

Étape 1 : Introduction aux paradis fiscaux, quiz (15 mn)
L’enseignant distribue le quiz (annexe 1 aux élèves). Chaque élève répond individuellement aux questions. L’enseignant fait une reprise en classe en demandant aux élèves leurs choix de réponses et en apportant des compléments d’information grâce à l’annexe 2.

Étape 2 : Jeu de rôle : Bienvenue à Derdia (45 mn)
Introduction et préparation (10 mn)

Cette animation est un jeu de simulation qui propose d’incarner 3 rôles différents : l’État, un citoyen et une multinationale. L’enseignant lit le contexte du jeu à la classe.

« Nous sommes à Derdia, pays symbole du paradoxe entre la pauvreté de sa population et la richesse de ces ressources naturelles. À Derdia, on trouve du pétrole, des mines de cuivres et de silicium. Ces matières premières ne sont pas les seules richesses du pays, puisque l’agriculture prend une place non négligeable dans son activité commerciale. Elle est dominée par une multinationale, Gros Miam-Miam, qui gère l’ensemble de la chaîne de production, de la culture à la consommation. Bien que la population de Derdia soit assez pauvre, les Derdians restent persuadés que la redistribution de la richesse par l’impôt est le moyen le plus efficace pour que tout le monde puisse vivre dignement. »

L’enseignant répartit la classe en trois groupes homogènes, chaque groupe incarnant un rôle : l’État, un citoyen et une multinationale. Il distribue à chaque groupe sa fiche Personnage (annexe 3 : une carte Personnage par élève) et laisse quelques minutes aux élèves pour s’approprier leur rôle.
L’enseignant distribue ensuite aux élèves en fonction de leur personnage un certain nombre de cartes (le nombre est défini sur les fiches Personnage) ainsi que la fiche « les cartes : mode d’emploi » (annexe 4) qui sert d’instructions pour le déroulement du jeu. Chaque personnage démarre le jeu avec les cartes suivantes (annexes 5 et 6) :
L’État : 1 carte Impôt/1 carte École/1 carte Santé/1 carte Justice/1 carte Transport/1 carte Sécurité/3 cartes Ressources
Le citoyen : 3 cartes Ressources
La multinationale : 3 cartes Denrées/3 cartes Ressources/1 carte Paradis fiscaux
Par ailleurs, une pioche de 27 cartes Ressources est placée au milieu.

Déroulement des transactions (25 mn)
L’enseignant anime le jeu en donnant des tours de parole aux personnages dans l’ordre suivant : c’est l’État qui ouvre la partie, ce sera ensuite autour du citoyen puis de la multinationale. L’ordre restera le même pendant l’ensemble du jeu. À chaque tour de jeu, chaque personnage tire une carte Ressources avant de jouer. L’enseignant est garant du bon déroulement du jeu et du respect des instructions de chaque carte. Il devra veiller par exemple, à rappeler à chaque joueur de payer ses impôts à l’État à chaque transaction.
On considérera la partie achevée lorsqu’un joueur aura atteint son objectif ou lorsqu’il n’y aura plus de carte Ressources.

Débriefing (10 mn)
En groupe Personnage, les élèves échangent autour des questions suivantes :
- > Quel a été votre ressenti pendant le jeu ?
- > Quelle est votre marge de manoeuvre pendant le jeu ?
- > Trouvez-vous les règles injustes ? Lesquelles ?
- > Selon vous, que faudrait-il faire pour équilibrer le jeu ?
En classe entière, l’enseignant suscite un débat à partir des questions suivantes :
- > Que ce serait-il passé si on avait joué le jeu sans les paradis fiscaux ?
- > Qu’est-ce qui vous choque particulièrement en tant que citoyen sur les paradis fiscaux ?
- > Pensez-vous pouvoir agir ?
- > Comment faudrait-il agir pour changer les choses concrètement ?

PDF - 4.3 Mo
Fiche 4 : Paradis Fiasco

Nos projets

24 février 2017 SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

En Birmanie, une école monastique ouverte à tous les enfants

À Hlaing Tha Yar, une banlieue très pauvre de Rangoun, un moine bouddhiste a ouvert une école monastique "engagée socialement". Gratuite et (...)

30 janvier 2017 Assesoar

Le rêve agronomique d’Ayrton au Brésil

Issu d’une famille de petits agriculteurs brésiliens dits "conventionnels", Ayrton Luis Rodrigues Freiré a choisi de se former à (...)

23 janvier 2017 Assesoar

Au Brésil, des agriculteurs familiaux résistent depuis 50 ans à un agro-business destructeur

Alors qu’elle a fêté en 2016 son demi-siècle d’existence, l’association Assesoar, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, peut s’enorgueillir (...)

S’informer

20 mars 2017

La solidarité internationale absente des débats : interpellons les candidat-e-s sur Twitter

Le débat qui réunira ce soir, sur TF1, les cinq candidat-e-s pour lesquels les intentions de votes dépassent les 10 % sera un moment (...)

17 mars 2017

Accord UE-Turquie : une autre politique migratoire est possible

Face à l’échec des politiques migratoires française et européenne - qui se traduit par les milliers de morts en Mer Méditerranée et les (...)

16 mars 2017

Réaction à la publication du programme de Benoit Hamon sur les enjeux de solidarité internationale

Le candidat à la présidentielle pour le parti socialiste et de ses alliés Benoît Hamon a présenté ce jeudi 16 mars son programme. Action Aid (...)