Publié le 22 janvier 2013

Banana Corp

Fiche 5 - Dossier enseignants au lycée

Engager une réflexion sur les règles du commerce international de matières premières agricoles à travers l’exemple de la banane
- Initier à la compréhension du rôle des acteurs du commerce international de matières premières agricoles.
- Prendre conscience de l’impact des règles du commerce mondial sur le développement des pays producteurs et sur les conditions de travail des ouvriers agricoles.

Étape 1 : Introduction (20 mn)
L’enseignant explique que les élèves, à travers leur rôle, vont retracer le chemin parcouru par une banane des plantations d’Amérique latine jusque dans les paniers européens.
L’enseignant constitue 5 groupes d’acteurs de manière aussi égale que possible. Ces 5 groupes constituent les acteurs majeurs de la chaîne du commerce international de la banane.
1- Les travailleurs agricoles
2- Le propriétaire des plantations
3- Le transporteur maritime
4- L’importateur
5- Le distributeur
Dans un premier temps, les élèves imaginent quel peut être leur rôle en incarnant ces acteurs.
Dans un deuxième temps, l’enseignant distribue les cartes Rôle. Chaque groupe réfléchit au rôle qui lui a été attribué : en quoi consiste le travail désigné par la carte Rôle ? Ensuite, chaque groupe explique ce travail aux autres groupes.

Étape 2 : Préparation de la négociation (15 mn)
L’enseignant explique qu’une banane est vendue 0,30 € pièce aux consommateurs européens. Les 5 groupes d’acteurs vont devoir se partager les 30 centimes en fonction des informations de leur carte Rôle. Pour cela, ils vont participer à une négociation avec tous les groupes et doivent s’y préparer.
Chaque groupe s’isole, désigne son représentant pour la négociation et prépare des arguments à mettre en avant, à partir des données de la carte Rôle. L’enseignant passe dans les groupes pour conseiller, suggérer.

Étape 3 : La négociation (20 mn)
Les représentants des différents groupes se réunissent autour de la table de négociation pour échanger sur les termes de la négociation. L’enseignant régule les prises de paroles. Les élèves ne participant pas à la négociation se mettent autour du groupe de négociation et peuvent faire passer à leur représentant des arguments supplémentaires par post-it.
Après plusieurs prises de paroles de chaque représentant, l’enseignant reformule les conclusions de la négociation, avec ou sans accord, en s’appuyant sur le tableau ci-dessous reproduit en grand format.

Étape 4 : Discussion (15 mn)
L’ensemble des élèves discute de la manière dont l’accord a ou n’a pas été obtenu. L’enseignant donne d’abord la parole aux observateurs :
- > Est-ce que l’accord vous paraît juste ?
- > Qui en bénéficie le plus ? Qui en bénéficie le moins ?
- > Qui a le pouvoir et pourquoi ?
- > Quels arguments ont été utilisés ?
- > Comment classer ces arguments ?

Étape 5 : La comparaison (10 mn)
L’enseignant découpe une banane en fonction de la répartition ci-dessous, déterminée pour une banane en provenance d’Amérique centrale. Et l’enseignant remet à chaque groupe la part qui lui revient dans le cadre du commerce traditionnel.
Les élèves discutent de cette répartition en petits groupes (garder les groupes formés pour l’étape 1) :
- > Correspond-elle à la répartition précédente ?
- > Quels points communs ? Quelles différences ?
- > S’agit-il d’une situation juste ?
L’enseignant propose une comparaison avec la banane équitable en montrant les 2 visuels des bananes en pièce jointe (annexe 2).

Étape 6 : Une nouvelle négociation (30 mn)
Les travailleurs agricoles n’acceptent pas la situation qui leur est imposée. Ils passent à l’action dans leur pays.
Les groupes se reconstituent pour décider de la manière dont ils vont agir. Ils se munissent des cartes Suggestions (annexe 3) afin de se préparer à une négociation, de la même manière que dans la première partie du jeu. Les groupes « Transporteur maritime » et « Distributeur » se mettent en situation d’observation.
Chaque groupe actif s’approprie sa carte Rôle en discutant du lien entre les actions et leurs résultats. Puis, chaque groupe décide de la manière dont il va agir. Quel(s) mode(s) d’action, et dans quelle succession, en fonction des réactions attendues des autres groupes.
Les représentants se réunissent pour la négociation. Le groupe des travailleurs agricoles annonce son action en l’argumentant. L’enseignant indique le résultat de l’action entreprise. Les 2 autres groupes d’acteurs annoncent leur réaction en l’argumentant. L’enseignant indique le résultat de chaque action. Les négociations se poursuivent ainsi pendant 15 mn.

Étape 7 : Conclusion (10 mn)
L’ensemble des élèves discute de la manière dont l’accord a ou n’a pas été obtenu. L’enseignant donne d’abord la parole aux observateurs :
- > Est-ce que l’accord vous paraît juste ?
- > Qui en bénéficie le plus ? Qui en bénéficie le moins ?
- > Quels arguments ont été utilisés ?

PDF - 2.3 Mo
Fiche 5 : Banana Corp

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

15 septembre 2016

Un rapport pour comprendre la crise en République centrafricaine

Le Réseau des Organisations de la Société Civile Centrafricaine pour la Gouvernance et le Développement (ROSCA-GD), partenaire du (...)

29 août 2016 CEDAC

Brésil : l’agriculture au service de l’éducation populaire

Acteur historique de l’Éducation Populaire au Brésil, le Centre d’Action Communautaire – partenaire du CCFD-Terre Solidaire – se sert de (...)

S’informer

28 septembre 2016

La Colombie vers une paix durable

C’est avec une grande joie que le Groupe de Travail de Caritas Internationalis sur la Colombie (GTC) et l’alliance internationale (...)

27 septembre 2016

Loi Sapin 2 : la dernière chance pour mettre fin à l’opacité

Le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique, ou « Loi Sapin 2 », (...)

22 septembre 2016

La responsabilité des chefs d’Etat engagée après l’attaque du convoi humanitaire près d’Alep

L’attaque délibérée de lundi 19 septembre 2016 sur un convoi humanitaire apportant de l’aide essentielle pour venir en aide aux habitants (...)