CCFD-Terre Solidaire

Publié le 10 juin 2010

Afrique du Sud : Coupe du monde des inégalités

Afrique du Sud : Coupe du monde des inégalités

Mots-clés :

Paris, le 10 juin 2010
 
Le principal événement sportif planétaire n’a pas encore rendu son verdict mais en Afrique du Sud, on connaît déjà les quelques gagnants et les nombreux perdants. Le CCFD - Terre Solidaire et les organisations locales sud-africaines qu’il soutient [1] font un rapide tour d’horizon de l’impact social du Mondial.

Depuis la fin de l’apartheid, la « Nation arc-en-ciel » a fait le choix d’un modèle de société qui provoque des inégalités. L’organisation de la Coupe accroit encore ces inégalités.

Inégalités face à l’emploi et à l’entrepreneuriat : la construction des infrastructures nécessaires à la Coupe du monde a certes entraîné la création de nombreux emplois mais il s’agit surtout d’emplois précaires alors que 40 % de la population sud-africaine est toujours au chômage. Si certains petits entrepreneurs investissent pour créer des emplois, l’injustice sévit toujours. Pour Michael Brand de l’association Tembeka, « l’injustice est liée au fait que des micro-entreprises ont été chassées de leur lieu d’activité traditionnel dans le cadre d’une campagne de nettoyage lancée pour la Coupe du monde, avec très peu, voire pas du tout, d’options ou d’alternatives viables, ce qui a un impact dévastateur sur la vie et les moyens de subsistance des personnes concernées ». « Le chômage est déshumanisant » rappelle un jeune homme sans emploi, membre de l’association Ujamaa.

Inégalités face à la répartition des richesses : l’Afrique du Sud a dépensé près de 5 milliards d’euros pour accueillir la Coupe du monde. Alors que le pays s’apprête à contracter un emprunt controversé pour la construction de centrales à charbon, le pays parviendra-t-il à rentabiliser ses investissements ? Rien n’est moins sûr... Et à qui profitent ces richesses ? « En toute légalité, tenderpreneurs [2] et élites politiques locales en partagent déjà les bénéfices », s’exclame Charlotte Boulanger du CCFD-Terre Solidaire. « L’économie sud-africaine s’est peu transformée et reste très monopolistique, ce qui favorise les nombreuses combines mises à profit par certains pour s’enrichir rapidement en Afrique du Sud », explique Brian Ashley d’AIDC. Le Nord a aussi sa part de responsabilité. « Il faudrait parler du fonctionnement de la FIFA et de ses pratiques, qui relèvent de l’exploitation », tempêtent Peter-John Pearson du CPLO et Philippe Denis du Centre Sinomlando pour conclure que « l’argent des touristes retournera au Nord via la FIFA ».

Inégalités face à la réforme agraire : plus de 16 ans après la fin de l’apartheid, la réforme agraire ne décolle pas et seulement 5 % des terres, sur les 30 % prévus d’ici 2014, ont été redistribués à des fermiers nouvellement installés. « Avec la Coupe du monde, les expropriations abusives s’accélèrent s’alarme l’association SPP par la voix de Ricado Jacobs. « Les agriculteurs en zone urbaine sont expulsés et relogés temporairement dans des cabanes pour faire place nette sur la principale route d’accès au stade ».

À quelques jours du lancement du Mondial, l’événement suscite toutefois de nombreux espoirs en termes d’unité et de solidarité entre différentes communautés. L’Afrique du Sud prend sans nul doute sa revanche sur les tristes jours où elle était isolée par le régime d’apartheid et les Sud-Africains peuvent en être fiers. Il y a néanmoins fort à parier que la majorité de la population ne tirera aucun bénéfice de l’événement.
 

Contacts presse :
 
CCFD -Terre Solidaire : Nathalie Perramon - Véronique de La Martinière :
01 44 82 80 67/64
 
ARESTA (Agency for Refugee Education, Skills Training & Advocacy) : Charles Mutabazi Directeur, tél. : +27 (0) 21 633 8762 - coordinator@aresta.org.za

TEMBEKA : Michael Brand, Directeur, Tembeka Business Development Trust
Tél. : + 27(0)21 447 8138 - Portable : 27+(0) 72 182 7496 - michael@tembeka.co.za 

SPP : Ricado Jacobs - Responsable recherche, information et sensibilisation
Tél. : +27 (0)21 448 5605- Cell : +27 (0)82 890 7551 - ricado@spp.org.za
Herschelle Milford, Directeur général
Tél. : +27 (0)21 448 5605- Cell : +27 (0) 83 748 1009 - herschelle@spp.org.za

Centre Sinomlando : Philippe Denis, Directeur
+27 (0) 33 260 55 44 - denis@ukzn.ac.za

AIDC : Brian Ashley , Directeur
Tél. : +27 (0)21 4472525 - Cell +27 (0)820857088 - brian@amandla.org.za

CPLO : Peter-John Pearson, Directeur - pearson@iafrica.com
Mike Pothier - Coordinateur recherche, Tél. : +27 (0) 21 461-1417
mikepothier@xpressmail.co.za

UJAMAA : Sithembiso Zwane - Responsable théoplogie et programme de justice
économique
+27 (0) 33 26 06 295 - zwane@ukzn.ac.za

Nos projets

2 décembre 2014 SPP

Une ONG sud-africaine milite pour « l’agroécologie » et une politique de « transformation agraire »

Le Surplus People Project, un partenaire du CCFD-Terre Solidaire en Afrique du Sud, agit pour la souveraineté alimentaire et de (...)

20 juin 2011 SPP

Accès à la terre et au développement d’activités agricoles

La question foncière reste un sujet sensible en Afrique du Sud. En 1998, le gouvernement a lancé le programme LRAD (Land Redistribution (...)

23 février 2010 Tembeka

Soutien financier et conseil aux institutions de micro-finances

Tembeka est une organisation, « d’investissement social » qui facilite l’accès au micro crédit pour des Sud-Africains de milieux défavorisés. (...)

S’informer

25 novembre 2014

Le CCFD-Terre Solidaire soutient plusieurs associations en Afrique du Sud

Seconde puissance économique africaine après le Nigeria, l’Afrique du Sud compte 52 millions d’habitants. Le pays, longtemps dominé par sa (...)

17 juillet 2014

Afrique du Sud : Père Michael Lapsley, pas de paix sans justice sociale

FDM n°281

Envoyé en Afrique du Sud par son ordre religieux dans les années 1970, le père Lapsley s’engage aux côtés de l’ANC pour dénoncer le régime de (...)

20 décembre 2013

Le CCFD-Terre Solidaire était présent aux cérémonies d’hommage à Nelson Mandela

Nina Marx et Assane Ba, chargés de mission "migrations internationales" au CCFD-Terre Solidaire se trouvaient en Afrique du Sud lors du (...)