Communiqués de presse, Droits humains, Régulation des multinationales, Souveraineté alimentaire et agroécologie

Accord UE-Mercosur : Il est temps de reconnaître les risques pour l’environnement et les droits humains (Info presse)

Publié le 16.09.2020| Mis à jour le 24.11.2021

Alors qu’est attendu la publication dans les prochains jours du rapport de la Commission d’experts mandatée par le gouvernement en juillet 2019 pour évaluer les impacts sanitaires et environnementaux du traité UE-Mercosur, le CCFD-Terre Solidaire et Greenpeace publient aujourd’hui un rapport pointant les risques majeurs que fait peser cet accord sur l’environnement et les droits humains.


Dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, plusieurs ONG (dont le CCFD-Terre Solidaire et Greenpeace) et syndicats, demandent au Président de la République de s’assurer que cet accord néfaste pour les droits humains, le climat et l’environnement soit définitivement enterré.

Pour Sylvie Bukhari-de Pontual, présidente du CCFD-Terre Solidaire : “Les impacts sociaux et environnementaux de l’accord UE-Mercosur ne font plus de doute, comme le montre notre rapport. Alors que la commission d’experts doit rendre ses conclusions dans les prochains jours, la France va être appelée à faire un choix et à le défendre auprès de ses alliés européens. Monsieur le Président, souhaitez-vous accroître l’appétit des entreprises minières et de l’agroindustrie en Amérique latine en leur ouvrant grand les portes du marché européen, au risque de nuire au climat et aux droits humains?”

Pour Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France : “Avec cet accord, l’Union européenne s’apprête à accorder un chèque en blanc aux multinationales pour faire exploser le commerce transatlantique entre ces deux régions, aux dépens de toute considération sociale et environnementale. Ce projet d’accord n’est pas en mesure de garantir que les importations européennes en provenance des pays du MERCOSUR ne seront pas liées à la déforestation ou à la violation des droits humains. Emmanuel Macron doit s’opposer fermement à cet accord et tout mettre en œuvre pour qu’il soit rejeté par les États membres de l’UE et définitivement enterré.”

Le rapport du CCFD-Terre Solidaire et Greenpeace pointant les risques majeurs que fait peser cet accord sur l’environnement et les droits humains.

Contact presse

Sophie Rebours – Tél. : 01 44 82 80 64 / Port : 07 61 37 38 65

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne