ACCUEIL D’ADEPA, ASSOCIATION PARTENAIRE

Publié le 27.02.2024

La région Lorraine accueille Diaba DIOP

Crédit photo - Diaba Diop

La région Lorraine accueille Diaba DIOP, membre du CA d’ADEPA,
Présidente du Réseau des Femmes de la Pêche Artisanale du Sénégal qui fait partie d’ADEPA.

Elle est experte dans les domaines de la pêche artisanale, de l’autonomisation des femmes de la pêche artisanale, de la problématique des ressources halieutiques et de la problématique de la farine et de l’huile de poisson.
Elle est connue pour son franc parler, son courage, sa témérité dans la défense des causes justes mais aussi son attachement à sa famille.

Elle sera présente en Lorraine du 9 au 20 mars 2024.

Pour en savoir plus sur les actions d’ADEPA, suivez le lien

Quelques mots sur la situation de la pêche en Afrique de l’Ouest

Au Sénégal, comme dans bon nombre de pays d’Afrique de l’Ouest, le poisson représente plus de 70 % des apports en protéines. Mais la pêche artisanale, pilier de la sécurité alimentaire, fait face à de nombreuses menaces.

La pêche sénégalaise a beau bénéficier de l’une des mers les plus poissonneuses du monde, elle fait face aujourd’hui à une rapide raréfaction de ses ressources halieutiques. Les raisons sont les suivantes :

  • Boum de la consommation mondiale de poisson,
  • Accords de pêche avec des pays tiers,
  • Pirogues plus nombreuses, pêche INN (illicite, non déclarée, non réglementée),
  • Manque de moyens de l’État…

De quoi mettre en péril les quelques 600 000 personnes qui en vivent : pêcheurs, transformatrices, mareyeurs, micro-mareyeuses, intermédiaires, transporteurs, etc.

Depuis une dizaine d’années, des usines chinoises, européennes, russes, fleurissent sur les côtes africaines. Leur raison d’être : transformer les petits pélagiques en farines destinées à l’aquaculture, pour répondre à une demande croissante des consommateurs du monde entier.

Ce sont principalement les sardinelles qui sont transformés en farine, alors qu’ils constituent l’essentiel de l’alimentation des Sénégalais.

Il convient de souligner qu’à cette pratique irresponsable s’ajoute la problématique des filets dérivants (grands filets fins) qui, installés dans les fonds marins, ramassent tout : poissons, dauphins, tortues. 

Pour la rencontrer

En Visio : le 15 Mars 2024, un peu partout en Lorraine :

En présentiel en Meurthe et Moselle :

11 MARS 18h ALLAMPS – Le bistrot d’Allamps (Bar Associatif) 03 83 25 48 85
Conférence- Débat

2O MARS – 15H – BACCARAT – Salle paroissiale – Rue de l’Abbé Munier
Rencontre autour d’un café avec le Secours Catholique

En présentiel en Meuse :

10 MARS 15h – LE BOUCHON SUR SAULX – Église Saint-Epvre, 23 Rue de l’Église
Concert caritatif – TRIO de Saxophones et Quintette d’Anches Entrée Libre

En présentiel dans les Vosges :

12 MARS – 18h –VITTEL – Salle St Basle – Place des Vieilles Halles
Témoignage suivi du partage d’un bol de riz

13 MARS 14H VITTEL – Magasin BIO-VAIR – 154 Rue Saint Nicolas
Table Ronde avec Bernard SCHMITT, autour des actions de plaidoyer et mobilisation citoyenne qu’ADEPA et le Collectif Eau 88 sont amenés à réaliser pour une meilleure conservation des ressource naturelles.
Bernard SCHMITT est le Président du Collectif EAU 88 et le Président de Vosges Nature Environnement

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Pour une terre sans faim, cultivez l'action du CCFD-Terre Solidaire
Je donne chaque mois