© Roberta Valerio
Jeudi photo, Paix et vivre ensemble, Tchad

Au Tchad : le sport contre la stigmatisation du handicap #JeudiPhoto

Publié le 07.04.2022

Cette semaine, nous célébrons la Journée internationale du sport pour le développement et la paix. Pour l’occasion, portons notre regard sur le courage et la détermination des athlètes en situation de handicap au Tchad. Grâce au handisport, ces personnes luttent pour leurs droits et contre les stigmatisations.

© Roberta Valerio
Des athlètes paralympiques s’entrainent à N’Djamena (Tchad), Janvier 2018. © Roberta Valerio

Sur ce modeste terrain sportif de N’Djamena, les athlètes profitent de cette belle journée ensoleillée pour jouer au volley-ball assis. La clameur, mêlée au boucan de la balle qui frappe le sol, offre une cacophonie dynamique et réjouissante. Derrière son objectif, la photographe Roberta Valerio immortalise la joie sur les visages et l’atmosphère bon enfant qui règne le terrain.

Par-delà le filet, les sportifs s’échangent une tape de mains fraternelle et un regard complice. Adversaires dans le jeu, mais solidaires sur le terrain : les deux équipes se félicitent de la partie endiablée qu’ils viennent de partager. Le temps d’un match, ils ont pu oublier le fardeau de leurs handicaps. Surtout dans une société qui renforce l’exclusion et la marginalisation à leur encontre.

“Ici, le handicap est perçu comme une “malédiction”. Les enfants handicapés grandissent bien souvent cachés de la vue des voisins et reclus” témoigne Toïma, Secrétaire Générale du Comité National Paralympique du Tchad. Comme elle, ils sont près de 200 athlètes, hommes et femmes, réunis au sein du Comité à N’Djamena. Grâce à la pratique du handisport, ils parviennent à se détacher du regard des autres et à prendre confiance en eux. Comme tout bon sportif, ils ont la niaque de gagner et d’affronter les plus grands sportifs paralympiques. Mais le sport est, surtout et avant tout, synonyme de solidarité, de liberté, d’inclusion et de droits.

Toïma se mobilise pour favoriser le changement social grâce au handisport et obtenir la reconnaissance de leur pratique à l’échelle nationale. Les actions du Comité sont soutenues par l’association APAD (Action de Partenaires pour l’Appui au Développement), partenaire du CCFD-Terre Solidaire, dans le cadre du projet : “Jeunes artisans d’une nouvelle citoyenneté au Tchad”.

Le sport ne se limite pas à la compétition et au divertissement. Il est aussi un outil au service du développement et de la paix. Un levier pour faire progresser les droits humains et la lutte contre les discriminations.

Lire aussi :

Journée internationale de l’éducation : au Tchad, des élèves agissent pour la paix #JeudiPhoto

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne