Cambodge : former les citoyens de demain

Publié le 02.08.2021| Mis à jour le 01.07.2022

Former les jeunes Cambodgiens aux outils numériques, les informer sur leurs droits politiques, sur les droits humains et les inciter à participer à la vie politique et sociale. Autant d’objectifs que s’est fixés Cambodian Youth Network (CYN), une organisation cambodgienne pour les aider à devenir des citoyens engagés.


Vann Ul, le président de l’association partenaire du CCFD-Terre Solidaire explique : « Nous touchons en particulier des étudiants ou des lycéens qui viennent à Phnom Pen pour suivre leurs études. Ils sont souvent, eux-mêmes, issus de familles pauvres et ont pu être témoins de violations des droits fondamentaux dans leur entourage. Instruits sur les protections garanties par la Constitution et les grands principes internatio­naux de protection des droits, ils se sentent plus confiants pour s’impliquer politiquement . »

Séduits par les opportunités offertes par la vie citadine, ces jeunes hésitent, une fois leur diplôme obtenu, à retourner travailler dans les zones rurales. Pour les motiver, CYN leur propose des camps de cinq jours dans la nature, auprès des villageois. Ils échangent avec eux et prennent conscience du rôle de chacun dans la préservation des ressources naturelles dont les communautés rurales dépendent.

Un enjeu majeur et risqué dans le contexte politique cambodgien. Car, le sujet de l’accaparement des terres, et plus généralement de l’accès aux ressources naturelles, est une question essentielle, et a généré de nombreux conflits dans le pays ces vingt dernières années. L’implication de CYN dans la dénonciation de la destruction de plus de 100 000 hectares de la forêt de Prey Lang (voir encadré) lui vaut d’ailleurs d’être interdite dans la province de Preah Vihear. « Nous sommes continuellement sous surveillance. Certains de nos membres ont été poursuivis en justice. Les autorités enregistrent les noms et les coordonnées des partici­pants à nos activités, une forme d’intimidation », détaille le président.

Une liberté d’expression limitée jusqu’au sein des universités où les directeurs d’établissements découragent toute recherche sur les questions sociales et politiques. Pas facile pour CYN, petit poucet de la mobilisation des jeunes, de trouver sa place face au mastodonte que constitue l’Union de la fédération de la jeunesse du Cambodge (UFJC). Cette organisation dirigée par Hun Many, le fils du tout-puissant Premier ministre Hun Sen, revendique 10 000 adhérents ; en devenir membre ouvre l’accès à la fonction publique, ou au Parti du peuple cambodgien (PPC).

Signe de la réduction drastique de l’espace démocratique, les établissements où l’UFJC est active interdisent à CYN d’intervenir. Les élèves sont dissuadés de rejoindre ce type d’organisations considérées comme subversives et favorables à l’opposition, dont le principal mouvement, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) a été dissous en 2017 et ses leaders bannis de la vie politique pour cinq années.

Malgré les obstacles, Vann Ul, déterminé, reste convaincu : « Pour arriver au changement, nous devons travailler ensemble, être solidaires. »

PREY LANG, LA FORÊT PRIMAIRE MENACÉE

Prey Lang est la plus grande forêt primaire d’Asie du Sud-Est. Elle abrite une très riche biodiversité, dont près de cinquante espèces menacées : tigres, éléphants et ours noirs d’Asie… et représente une réserve d’eau essentielle pour cette région rizicole. Elle est aujourd’hui menacée par l’exploitation forestière illégale et l’exploitation minière, ainsi que par des plantations agro-industrielles et des barrages hydroélectriques.

D’après le collectif de conservation des ressources naturelles du Cambodge, elle aurait perdu près de 75 % de sa superficie. Cette surexploitation est aussi une catastrophe pour le peuple kuy qui tire ses ressources de la forêt avec laquelle il vit en harmonie depuis des siècles.

Christine Chaumeau

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne