Paix et vivre ensemble

Centrafrique : le CCFD-Terre Solidaire attire l’attention de François Hollande sur le rôle de la société civile

Publié le 23.08.2013| Mis à jour le 08.12.2021

Lors d’une rencontre avec le président français sur la situation en République centrafricaine, le CCFD-Terre Solidaire a fait part de son analyse sur la situation dramatique et a exposé des propositions de sortie de crise.


Depuis l’offensive rebelle de mars 2013 qui a conduit à la destitution du président Bozizé, la République Centrafricaine connaît une situation sécuritaire, alimentaire et humanitaire dramatique et sans précédent. Le nouveau pouvoir peine à contrôler la capitale et le reste du pays. Les ONG internationales – dont le CCFD – Terre Solidaire – tirent la sonnette d’alarme depuis des mois sur la gravité de la situation. En juin 2013, face à la gravité de la situation, nous avons apporté un soutien d’urgence de 50.000 euros à notre partenaire ACORD Centrafrique pour qu’il puisse renforcer ses activités auprès des populations vulnérables.

Le 23 août 2013, Philippe Mayol, responsable du service Afrique, et Bruno Angsthelm, chargé de mission pour la Centrafrique, ont été conviés avec cinq autres organisations françaises à une réunion de travail avec le Président François Hollande à l’Elysée. L’objectif pour le Président de la République était de s’informer de la situation locale et de présenter l’action de la France face à cette crise centrafricaine.

A cette occasion, le CCFD-Terre Solidaire a fait part au Président de la République de son analyse des défis actuels pour ce pays. Outre les priorités liées à la sécurité et à l’urgence humanitaire dont la France et la communauté internationale doivent se saisir, le CCFD – Terre Solidaire a souligné l’importance de prendre en compte dès maintenant les causes qui expliquent les crises récurrentes dans ce pays. Notre expérience en Centrafrique et dans d’autres pays africains, nous montre l’impérieuse nécessité d’aider des sociétés traumatisées à relancer des processus de cohésion sociale et de réconciliation si l’on souhaite effectivement aider la Centrafrique à sortir durablement de l’impasse dans laquelle elle se trouve.

L’enjeu de la paix en Centrafrique n’est en effet pas que politique, il faut agir sans attendre sur le vivre ensemble au sein de la société centrafricaine. Le CCFD – Terre Solidaire a ainsi appelé la France et la communauté internationale à soutenir dès maintenant – et dans la durée – la société civile centrafricaine pour qu’elle puisse relancer des espaces de dialogue et de médiation au sein de la population.

Enfin, le CCFD – Terre Solidaire a pu réaffirmer auprès du Président de la République que la société civile locale doit être considérée comme un acteur incontournable à consulter et à associer dans les rencontres internationales prévues dans les semaines qui viennent sur la Centrafrique.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne