©Christiane Thenier/CCFD-Terre Solidaire : les bénévoles sur le terrain à Jérusalem avec Jonathan Mizrahi, archéologue et partenaire du CCFD-Terre Solidaire
Palestine-Israël

Des bénévoles écrivent un carnet de voyage sur les déplacements des populations en Palestine et en Israël

Publié le 23.11.2016| Mis à jour le 10.09.2021

Grâce à un carnet de voyage paru en octobre 2016, des bénévoles du réseau thématique Palestine-Israël du CCFD-Terre Solidaire nous emmènent sur le terrain en Israël et en Cisjordanie. À travers sept lieux emblématiques, ils nous aident à comprendre les inexorables expulsions, déplacements et regroupements des populations palestiniennes sur des espaces réduits en peau de chagrin.


Lors de leurs visites en France, les partenaires palestiniens et israéliens du CCFD-Terre Solidaire expliquent toujours à quel point les dispositions et lois discriminatoires et foncières qui pèsent sur la population sont au cœur du conflit israélo-palestinien : Réfugiés, exilés et déplacés aux biens confisqués, Bédouins du Néguev privés de leur terre, «résidents» de Jérusalem menacés de perdre leur droit à habiter leur ville, habitants de Cisjordanie confrontés à l’expropriation de leurs terres et à la captation de leur eau par les colons…

Les membres du réseau thématique Palestine-Israël se demandaient comment rendre compte de tous ces dispositifs administratifs, juridiques et militaires complexes, qui se traduisent au fil des ans et des décennies par le déplacement des populations palestiniennes et leur regroupement sur un territoire de plus en plus restreint.

Documenter les déplacements forcés et témoigner

Treize bénévoles ont été sur place du 27 septembre au 12 octobre 2014 pour documenter de façon claire les déplacements forcés des populations palestiniennes et pouvoir en témoigner [[Sept femmes et six hommes, de cinq régions différentes (Île-de-France, Rhône-Alpes, Bretagne, Pays de la Loire et Lorraine)..]]

Tous avaient déjà participé à l’un des voyages en Palestine organisés par le CCFD-Terre Solidaire. Leur objectif à leur retour : transmettre une compréhension globale des violations des droits des populations palestiniennes qui conduisent à leur déplacement et empêchent le conflit de se résoudre. L’originalité de leur démarche : ne pas seulement s’attarder sur les expropriations récentes, mais aller aussi dans des sites où le processus de déplacement des populations palestiniennes est à l’œuvre depuis plusieurs décennies, notamment en Israël.

Sept lieux emblématiques

Pour cela, ils ont choisi sept lieux particulièrement emblématiques. Ils sont situés à la fois en Israël, avec la ville d’Acre, le Néguev, les villes de Ramle et Lod, et en Cisjordanie, avec la Vallée du Jourdain, Jérusalem-Est, les collines du sud d’Hébron et des villages près de Bethléem cernés par le mur. Chaque jour, un binôme prenait des notes et des photos. Le soir, il faisait un compte-rendu au groupe pour que celui-ci puisse le compléter et le valider.

©Christiane Thenier/CCFD-Terre Solidaire  : les bénévoles sur le terrain à Jérusalem avec Jonathan Mizrahi, archéologue et partenaire du CCFD-Terre Solidaire
©Christiane Thenier/CCFD-Terre Solidaire : les bénévoles sur le terrain à Jérusalem avec Jonathan Mizrahi, archéologue et partenaire du CCFD-Terre Solidaire

Au final, ils ont choisi de restituer leur mission sous forme d’un carnet de voyage, pour rester au plus près de la rencontre avec celles et ceux qui vivent au quotidien la réalité des expulsions. Pour chaque site, le carnet explique le contexte pour que le lecteur puisse décrypter une situation complexe, des témoignages, et une rubrique plus personnelle sur ce qui a frappé les participants.

Un seul regret pour les bénévoles : n’avoir pas pu aller à Gaza, du fait du blocus, bien que le CCFD-Terre Solidaire y appuie plusieurs partenaires. La bande de Gaza, qui abrite 1,82 million d’habitants, dont 1,26 million de réfugiés, sur une bande de territoire de seulement 41 km de long sur 7 km de large, est pourtant une illustration frappante de cette politique visant à regrouper et isoler la population palestinienne sur un territoire le plus restreint possible.

Pour Françoise Guyot, qui organise régulièrement des voyages sur place, l’important était aussi de montrer comment

« ces hommes et ces femmes s’organisent pour rester debout, ne pas se résigner, résister de façon créative, face à ces mesures qui n’en finissent pas de s’inventer et de se légaliser».

Pour se procurer le carnet de voyage, contactez la délégation la plus proche de chez vous

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne