1.png
Décryptage, Paix et vivre ensemble, Sahel

Deux minutes pour comprendre les limites des politiques d’intervention au Sahel (infographie)

Publié le 15.04.2021| Mis à jour le 20.12.2021

Huit années d’opérations militaires, et pourtant les pays de l’Afrique sahélienne continuent de faire face à une crise multidimensionnelle. Face à ce bilan, la Coalition Citoyenne pour le Sahel publie ses recommandations pour que la protection des populations devienne une priorité.

“Nous sommes entre deux feux : derrière nous il y a des fusillades, devant nous il y a la maladie. Comment allons-nous faire ?”

Mariam, Burkina Faso

Au centre du Sahel, l’accroissement des violences et de l’insécurité alimentent une crise sociale, humanitaire, politique et institutionnelle. Dans ce contexte, la Coalition citoyenne pour le Sahel publie son premier rapport :
Sahel : ce qui doit changer. Pour une nouvelle approche centrée sur les besoins des populations.
Elle analyse l’impact de l’intervention des gouvernements de la région et de ses partenaires internationaux–dont la France– et plaide pour une approche plus soucieuse des droits humains.

Au centre du Sahel : une situation insoutenable

Les opérations de lutte contre le terrorisme, qui gangrène la région, s’intensifient pendant que la réalité quotidienne des civils continue de se détériorer.
La Coalition Citoyenne pour le Sahel sonne l’alarme sur la situation, particulièrement inquiétante, au Mali, au Niger et au Burkina Faso.

1.png

Les civils : premières victimes des conflits

L’intensification des opérations militaires participe à accroître les violences. L’année 2020 a été la plus meurtrière : les civils sont les premières victimes des forces non étatiques, mais aussi et surtout, des forces armées.

2.png

Une crise humanitaire qui s’intensifie

Les conflits génèrent des conséquences désastreuses pour les populations et alimentent des tensions communautaires sur fond de compétition pour l’accès aux ressources.

3.png

Le nombre de personnes déplacées a été multiplié par deux en à peine deux ans.

Une politique d’intervention confrontée à ses limites

En 2013, l’arrivée des troupes françaises au Mali marque le début d’une intervention internationale massive.
Aujourd’hui, il est temps de se questionner quant à l’efficacité et à l’impact des réponses apportées par les Etats investis dans la résolution de la crise sahélienne.

sahel-1.png

La Coalition recommande pour une nouvelle stratégie

La Coalition Citoyenne pour le Sahel, soutenue par une vingtaine d’ONG, dont le CCFD-Terre Solidaire, réunit 48 organisations sahéliennes, ouest-africaines et internationales.
Cette alliance informelle, constituée en juillet 2020, vise à engager un dialogue constructif pour repenser une stratégie d’intervention qui ne soit pas seulement sécuritaire, mais qui adopte une approche plus humanitaire et soucieuse des besoins des populations affectées.

5.png

Pour aller plus loin :

Lire le rapport de Coalition citoyenne pour le Sahel.

Pourquoi il faut refonder la politique de la France au Sahel (opinion)

Ophélie Chauvin.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne