Publié le 18.03.2013 • Mis à jour le 08.09.2014

Commerce des armes : pourquoi la France n’a-t-elle pas signé l’appel des 108 Etats pour un traité fort ?

Le CCFD-Terre Solidaire s’interroge sur la détermination de la France à soutenir un traité fort pour réguler les armes, après son refus de signer un appel de 108 pays, dont la Grande-Bretagne, rendu public à l’ouverture aujourd’hui des négociations à New York.

« La France a manqué une occasion en or de marquer son attachement à un traité fort et ambitieux. On peut s’interroger sur les raisons qui ont poussé le gouvernement français à ne pas s’associer à 108 pays qui, courageusement, expriment le désir d’une régulation efficace du commerce des armes », a affirmé Zobel Behalal, chargé de plaidoyer du CCFD-Terre Solidaire, présent à New York pour ces négociations.

Lors d’une récente rencontre avec les membres de la plateforme « Contrôlez les armes », dont le CCFD-Terre Solidaire est membre, Laurent Fabius avait affirmé son attachement à un traité fort. Ce décalage entre le discours à Paris et la pratique à New York, le jour même de l’ouverture de cette négociation historique, est troublant.

Le CCFD-Terre Solidaire attend de la diplomatie française qu’elle modifie son positionnement et s’engage sur les mêmes lignes que le texte signé par ces 108 Etats, qui a été lu lors de la session inaugurale des négociations par le représentant du Mexique.

En effet, on peut retenir plusieurs points forts dans ce texte : le traité ne doit pas être formulé de manière ambiguë ; la négociation doit permettre de combler les lacunes existantes ; le texte doit inclure les munitions ; et il doit contenir des critères forts sur l’évaluation et la mise en œuvre du futur TCA.

Karine Appy, 01 44 82 80 67, 06 66 12 33 02

S’informer

6 August 2018

Promouvoir une « culture de la rencontre », au service de la paix

Dans un monde marqué par les tensions et les conflits, le Pape François prône une culture de la rencontre. Dans une émission spéciale, la (...)

24 juillet 2018

Au Niger : Soulagement après la libération de 6 acteurs de la société civile

Le CCFD-Terre Solidaire est heureux et soulagé d’apprendre la libération de 6 acteurs de la société civile nigérienne emprisonnés depuis (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)

Nos projets

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)

6 mars 2018

Liban : à l’école avec les enfants réfugiés syriens (vidéo)

Aujourd’hui un enfant syrien sur deux réfugié au Liban n’a pas accès à l’enseignement. Le CCFD-Terre Solidaire appuie les initiatives de la (...)

15 décembre 2017

A Jérusalem, une association d’archéologues israéliens dénonce l’utilisation politique des fouilles

Créée par des archéologues, l’association Emek Shaveh est une organisation israélienne qui vise à sensibiliser le public, les journalistes et (...)