Tunisie

Le terrorisme, défi des deux côtés de la Méditerranée

Publié le 24.04.2018| Mis à jour le 08.12.2021

Depuis 2015, au fil de nos échanges réguliers avec le Forum Tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) sur l’actualité en Tunisie, le parallélisme des situations entre la France et la Tunisie autour de la question du terrorisme a attiré notre attention : état d’urgence banalisé, débat autour de la déchéance de nationalité et d’une jeunesse marginalisée ou en perte de repères, liens entre politiques carcérales et radicalisation…

A travers la question du terrorisme, et au-delà des liens historiques reliant les deux pays, les sociétés française et tunisienne nous sont apparues comme des sociétés sœurs, qui traversaient des difficultés communes.

Des discussions ont suivi entre le CCFD-Terre solidaire et le site d’information en ligne Orient XXI . C’est ainsi qu’est née l’idée de mener une analyse comparative de la France et la Tunisie sur la question du terrorisme.

Il peut sembler audacieux voire inapproprié de comparer deux pays aux situations politiques, aux niveaux de richesse et aux places dans l’échiquier mondial si différents.
Les relations franco-tunisiennes, notamment marquées par l’histoire coloniale, sont toujours impactées par ces asymétries.
Analyser la Tunisie et la France de manière croisée ne signifie pas mettre de côté les relations de pouvoir qui ont existé ou continuent d’exister aujourd’hui entre les deux pays, y compris dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.

Pour autant, avec les attentats qui les ont marqués au cours de ces dernières années, des pays aussi différents que la France et la Tunisie sont soudainement ramenés, si ce n’est à une égalité, à une forme de similitude.
Le traumatisme causé par les attentats, les questionnements sur les fractures sociales internes des deux pays mais aussi les politiques mises en place par les Etats se font écho des deux côtés de la Méditerranée.

En soulignant ces parallélismes, ce dossier réintroduit une complexité bénéfique :
il vient questionner certaines lectures politiques et médiatiques tendant à réduire le phénomène terroriste à une menace extérieure, venue du « monde arabo-musulman » et attaquant uniquement l’Europe.

En tant qu’association de solidarité internationale, le CCFD-Terre solidaire est convaincu que nous avons de plus en plus besoin d’analyses et de lectures comparées, de « regards croisés » tels que celui que nous offre Orient XXI avec ce dossier.

Face à des défis globaux comme le terrorisme ou le changement climatique, qui remettent à plat nos façons de penser le monde et les liens entre nos sociétés, ces regards croisés sont la base de nouvelles formes de solidarité.
Dans ce nouveau contexte, cette solidarité qui échappe à la logique Nord/Sud devient alors, plus qu’une éthique, une nécessité.

A retrouver également dans le dossier d’Orient XXI :
Des prisons à l’organisation de l’État islamique, Jérémy Felkowski, 16 avril
Français, Tunisiens et combattants de l’organisation de l’État islamique, Malek Lakhal, Yassine Nabli, 16 avril
Dérives de l’état d’urgence en France et en Tunisie, Hassina Mechaï, 16 avril
Mobilisations populaires pour les libertés, Cyril Lemba, 16 avril

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne