Liban, après la guerre, aider les populations à reconstruire.

Publié le 31.08.2006| Mis à jour le 08.12.2021

31 août 2006

33 jours de bombardements israéliens ont causé la mort de plus de 1100 civils, blessé quelque 4000 personnes et forcé le déplacement de près d’un million d’habitants (soit un quart de la population du pays).

Ces familles, hébergées un temps chez des proches ou dans des lieux publics ont, depuis le début du cessez-le-feu, regagné massivement la banlieue sud de Beyrouth (Dahyieh) et les villes et villages du sud du pays.

La situation humanitaire y est encore aujourd’hui éminemment précaire :
• plus de 15 000 foyers ont été entièrement détruits
• ponts, routes et infrastructures publiques sont endommagées ou hors d’usage
• la condition sanitaire des populations est alarmante et les agences onusiennes et ONG internationales présentes dans le pays, prise de court par ce brusque retour des personnes déplacées, peinent à répondre efficacement à la crise.

(extrait du courrier de l’association MADA, 25 août 2006)

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne