L’immigration est un facteur d’insécurité

Publié le 01.05.2006| Mis à jour le 08.12.2021

Les statistiques semblent parler d’elles-mêmes : alors que les étrangers forment 7% de la population française, ils représentent 20% des personnes interpellées et des détenus des prisons. Les étrangers sont-ils tous des délinquants?

• Savoir décrypter les statistiques
Les étrangers sont surreprésentés dans les catégories de population les plus jeunes, les plus masculines et les plus pauvres. Or l’appartenance à ces catégories est un facteur sociologique important de l’entrée dans la délinquance, que l’on soit français ou né ailleurs. Leur jeunesse, leur pauvreté et leur genre expliquent que les étrangers soient confrontés à la délinquance.

• Un délit spécifique pour les étrangers

La condition même d’étranger expose à la délinquance car la France pénalise le séjour irrégulier, contrairement à d’autres pays voisins. Ainsi, si on enlève les 65 000 atteintes à la législation sur les étrangers, « on retrouve grosso modo la même proportion d’étrangers que pour les autres résidents en France », constate Alain Bauer, de l’Observatoire national de la délinquance*.

* Libération, 28/04/2006.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne
Nourrissons le monde de solutions pour combattre la faim
Je découvre Je fais un don