Publié le 13 août 2013

Une campagne pour des investissements responsables

Le CCFD-Terre Solidaire lance au printemps 2013, une campagne de plaidoyer sur les
investissements pour des projets de développement dans les pays du Sud. Le réseau de bénévoles est mobilisé pour la relayer sur le terrain.

Zoom sur les investissements prédateurs

À l’origine des accaparements, il y a des investissements prédateurs. Le financement de projets de développement est de plus en plus le fait d’investisseurs privés, moins tenus à des règles d’éthique que les acteurs publics. Aujourd’hui, des projets dits « de développement des pays du Sud » nuisent en fait à ce que le CCFD-Terre Solidaire entend par « développement » depuis son origine. Ces investissements portent atteinte aux droits des populations locales et mettent en péril leurs moyens de subsistance. Le phénomène est le même quelle que soit la nature de l’accaparement : projets agricoles, construction d’infrastructures ou carrières d’extraction de minéraux. L’objectif de la campagne de plaidoyer est de demander aux États du Nord, dont la France, de se montrer davantage responsables dans leur politique d’investissements et de veiller à ce que les entreprises impliquées le soient aussi.

L’AFD : à la fois une banque, et l’outil public de financement du développement

La cible principale est l’AFD (Agence française de développement) via son bras financier PROPARCO (Promotion et participation pour la coopération économique), lequel entreprend de nombreux projets dans les pays du Sud. Le gouvernement français est également interpellé. Il lui est demandé de plaider au sein des instances internationales (G8, G20, Banque mondiale, etc.) pour un retour à une place prédominante des investissements publics dans le financement du développement. Il s’agit pour le CCFD-Terre Solidaire d’exiger de l’État qu’il reprenne la main sur ces pratiques afin d’empêcher qu’elles soient soumises aux seules règles du marché. Le réseau de bénévoles du CCFDTerre Solidaire sera mobilisé à partir du mois d’avril 2013 pour relayer la campagne. Le lobbying auprès des responsables politiques français a commencé plusieurs mois plus tôt afin d’obtenir des engagements forts de la part du gouvernement français.

Un angle nouveau à la croisée de plusieurs thématiques historiques

Cette campagne permet ainsi de croiser trois approches complémentaires, largement
approfondies ces dernières années :
• Modèles agricoles et souveraineté alimentaire.
• Lutte contre l’évasion fiscale, transparence.
• Responsabilité des multinationales (y compris dans les zones de conflits).
Cette continuité avec nos campagnes précédentes constitue un atout majeur dont nous pouvons espérer qu’il permettra aux bénévoles du Réseau de s’approprier facilement cette campagne.

Par ailleurs, la volonté d’articuler fortement cette campagne avec la réalité de nos partenaires, notamment au travers de plusieurs études de cas approfondies, permet d’illustrer concrètement les enjeux communs auxquels, ici et là-bas, nous sommes confrontés.

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

26 juillet 2018

Le niébé, un haricot au coeur de la bataille pour les semences paysannes

Le niébé est un haricot très populaire en Afrique de l’Ouest, et particulièrement nutritif. Pour le promouvoir et le protéger, l’AOPP, une (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

S’informer

8 October 2018

Rapport du GIEC 2018 : de profonds changements s’imposent ! (Vidéos)

Quels seront les impacts d’un réchauffement climatique supérieur à 1,5°C ? Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (...)

11 septembre 2018

Hausse de la faim et de l’insécurité alimentaire dans le monde : il est temps de s’attaquer aux causes (communiqué)

Le constat du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publié le 11 septembre 2018 par cinq agences (...)

19 juillet 2018

Les terres, variable d’ajustement des politiques climatiques ? (interview)

FDM n°305

L’agriculture commence enfin à être prise en compte dans les négociations climatiques internationales. Mais le péril grandit de voir des (...)