Publié le 24.08.2015 • Mis à jour le 04.11.2015

Notre charte éthique

Au regard de toute l’estime que nous avons pour les bienfaiteurs qui ont choisi de nous soutenir, nous nous engageons à respecter cinq principes fondamentaux pour toute libéralité (legs, donation et assurance-vie) qui nous sera consentie.

Transparence, rigueur et application des textes

Nous nous engageons à assurer transparence et rigueur dans notre relation avec le bienfaiteur ainsi que dans la gestion des libéralités et dans l’utilisation des fonds ainsi collectés. La gestion des libéralités se fera dans le respect des lois et règlements en vigueur applicables en la matière.

Respect des volontés du bienfaiteur

Le CCFD-Terre Solidaire s’engage à respecter l’autonomie de la volonté des bienfaiteurs ainsi que les volontés du bienfaiteur formulées par écrit, notamment concernant toute charge ou affectation grevant une libéralité, dès lors que celle -ci s’inscrit dans le cadre de ses missions statutaires, des principes définis dans la présente charte, et de ses procédures internes. Il en informe le bienfaiteur en conséquence en amont.

Confidentialité

Nous nous engageons à assurer la confidentialité des informations concernant le bienfaiteur, tant au sein de l’association que vis-à-vis de l’extérieur.

Impartialité, désintéressement, absence de conflit d’intérêt

Nous nous engageons à assurer l’impartialité, le désintéressement, et l’absence de tout conflit d’intérêt de tout membre de l’association, salarié comme bénévole, impliqué dans l’activité relative aux libéralités.

Confraternité entre associations

Il arrive que les bienfaiteurs souhaitent consentir des libéralités à plusieurs organismes à but non lucratif, ou partager une même libéralité entre plusieurs organismes. Nous nous engageons à favoriser la collaboration garantissant ainsi une gestion optimale des libéralités.

Vous pouvez consulter notre charte éthique libéralités complète (pdf).

S’informer

6 juillet 2018

Brésil : Le père Amaro, défenseur des sans terres, est libéré !

Le père José Amaro Lopes, prêtre et défenseur des droits des sans terres au Brésil, arrêté et incarcéré depuis trois mois, a été libéré le 29 (...)

6 de julio de 2018

Pozos de cárbono en las tierras agrícolas, ¿milagro o coartada? (informe)

La agricultura puede ser considerada igual como responsable o víctima de los cambios climáticos. Unos piensan que convertir las tierras (...)

4 juillet 2018

Le Sénat renonce à une véritable suppression du verrou de Bercy (communiqué)

Le Sénat a examiné mardi 3 juillet le projet de loi contre la fraude fiscale, défendu par Gérald Darmanin. A la suite de débats nourris (...)

Nos projets

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

3 mai 2018

A Haïti : 6 stratégies pour s’adapter au changement climatique

Avec le réchauffement de la planète, les phénomènes climatiques observés à Haïti sont de plus en plus extrêmes et destructeurs. Les (...)

5 avril 2018

Au Mexique, les familles de disparus témoignent et s’organisent (vidéo témoignage)

A la veille de l’élection présidentielle au Mexique, n’oublions pas les personnes disparues. Selon la société civile, au moins 180 000 (...)