©Madres de Abril

Au Nicaragua, le combat des mères “Madres de Abril”

Publié le 21.01.2022| Mis à jour le 04.02.2022

En mai 2018, une réforme de la sécurité sociale pousse la population nicaraguayenne à manifester. La répression est sanglante, plus de 200 morts sont à déplorer. Parmi ces morts : les fils de Lizeth et Josefa membres du collectif Madres de Abril. Leur témoignage montre la dérive d’un Etat de plus en plus policier.

Au printemps 2018, le Nicaragua a été le témoin d’un soulèvement de la jeunesse qui manifestait son refus d’un Etat policier. La répression a été violente. Plus de cent morts sont à déplorer, parmi eux beaucoup d’étudiants, dont Jonatan et Alvaro les fils de Liseth et Josefa.


Les deux femmes ont rejoint le collectif Madres de Abril qui regroupe les mères des enfants assassinés par les forces armées en 2018. Elles militent pour que justice soit faite et que les auteurs des crimes soient punis. 

Le collectif a notamment créé un musée virtuel afin de rétablir la vérité sur leurs enfants et honorer leur mémoire avec un objectif : ne pas oublier.
3 ans après les manifestations de 2018, les « Madres de Abril » continuent le combat pour que la mort de leurs fils ne reste pas impunie.


La lutte pour le respect des droits humains dans le pays est encore loin d’être gagnée comme en témoigne notre partenaire du CENIDH Juan Carlos Arce.

C’est le pire moment de l’histoire du Nicaragua pour les défenseurs des droits humains.

Juan Carlos Arce, CENIDH

Aller plus loin avec Echos du Monde :

Face à la répression du mouvement de contestation par le régime d’Ortega, des centaines de milliers de Nicaraguayens se sont réfugiés au Costa Rica. Retrouvez l’article Nicaragua, La résistance en exil dans notre Magazine Echos du monde.

108 000

Nicaraguayens exilés au Costa Rica

35 000

demandes de statut de réfugié recensées cette année

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne