Compenser son empreinte carbone en plantant des arbres, la grande illusion

Publié le 14.10.2021 Mis à jour le 21.10.2021

#1. Ne Soyons Pas Dupes

Compenser son empreinte carbone en plantant un arbre : ingénieux n’est-ce pas ? Dommage que cette fausse solution climatique ne soit qu’une illusion promue par les multinationales.

Une fausse solution, pourquoi ?

Les arbres, grâce à la photosynthèse, ont la capacité de séquestrer le CO2 émis dans l’atmosphère.

Les multinationales ont ainsi trouvé la solution pour atteindre leurs objectifs de neutralité carbone : plus besoin de réduire ses émissions quand on peut simplement les compenser en finançant des plantations de forêts artificielles.

Sauf que c’est une illusion :

- Les arbres absorbent certes le CO2, mais en quantité limitée. Rien que pour compenser l’équivalent d’une année d’émissions du secteur aérien, il faudrait planter 26 milliards d’arbres et attendre des dizaines d’années avant qu’ils n’atteignent leur taille adulte. Ça tombe mal, du temps et de l’espace, nous n’en avons plus !

- Pas de panique, les multinationales ont trouvé une parade. Elles privilégient la plantation de monocultures à croissance rapide, comme l’acacia ou l’eucalyptus. Mais ces espèces ne s’adaptent pas toujours aux besoins locaux et menacent de bouleverser la biodiversité et les écosystèmes où ils s’implantent. De plus, l’acacia pas exemple, est une espèce très gourmande en eau et présente une faible capacité d’absorption du carbone comparé à celle des forêts primaires.

- Autre problème, les arbres à croissance rapide ont tendance à mourir plus jeune. Et ça, c’est une mauvaise nouvelle pour l’environnement, car dès lors qu’un arbre brûle ou se décompose, il rejette dans l’atmosphère le carbone qu’il a capturé.

Finalement, c’est le serpent qui se mord la queue !

En résumé, la compensation carbone c’est...

1. Le nouveau tour de passe-passe des multinationales pour nous faire croire que planter des arbres annulent leurs émissions de CO2.

2. Un nouveau marché lucratif qui permet aux multinationales d’acquérir des "crédits carbone" et une image respectueuse de l’environnement, tout en continuant leurs activités polluantes.

3. Une fausse solution qui n’est pas viable scientifiquement sur le long-terme et menace la biodiversité.

Ne soyons pas dupes !

"Afin de compenser leur pollution, de fausses forêts seront plantées, les terres seront confisquées, l’eau deviendra un problème et tout notre écosystème sera détruit ", Justicia Ambiental ! Partenaire du CCFD-Terre Solidaire au Mozambique.

Et si on commençait par réduire nos émissions et par arrêter de planter des forêts artificielles aux effets indésirables dans les pays du Sud ?

La compensation carbone est une fausse solution aux multiples conséquences. Rendez-vous la semaine prochaine pour un nouveau décryptage #2. Ne Soyons pas Dupes !

En attendant, découvrez notre campagne : Stop Compensation !

À lire
Donner
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066