Dossier : Animer le Carême 2021 autour de l’écologie intégrale

Balade éco-spirituelle

Publié le 08.01.2021 Mis à jour le 05.02.2021

Pour aider à notre « conversion écologique » durant ce Carême, nous pouvons choisir une balade sensible en nature s’appuyant sur des extraits de Laudato Si’ et s’inspirer du Travail qui Relie, une approche globale et une méthodologie de transformation développée par Joanna Macy (philosophe et écospychologue) afin de nous réconcilier avec la terre et le vivant.

Balade éco-spirituelle
© CCFD-Terre Solidaire

Objectif :
Se relier aux éléments vivants qui composent la Création en lien avec Laudato Si’

Public : Tous publics

Ressources nécessaires

  • choisir un lieu et un paysage que l’on aura explorés en amont.
  • imprimer à l’avance le guide de 4 pages pour l’animateur et pour un lecteur après avoir imprimé ces deux feuilles (en recto/verso bien sûr...). Prévoir si besoin crayons et papiers pour noter expériences et intuitions !

Durée : 1 heure environ en mode balade

Déroulement

Ce parcours permet d’expérimenter notre lien d’interdépendance avec le monde dans l’émerveillement et la compassion et de contacter les ressources précieuses à l’intérieur de nous pour nous mettre en mouvement. Cette balade sollicite toutes les dimensions de notre être connecté à la Création et à Dieu.

Elle peut être un levier puissant de reconnexion, de conversion et d’action vers un monde qui choisit de soutenir la vie plutôt que de la détruire.

Le parcours proposé suit des étapes en quatre temps :

  1. Étape 1 : S’ancrer dans la gratitude. Être en vie, que cela signifie-t-il ? Pourquoi cela vaut-il la peine de se battre ? Et bien parce que oui, il y a une certaine magie du vivant, et l’affirmer et le confirmer, c’est une bonne manière d’initier ce travail. C’est aussi développer notre sens de l’émerveillement.
  2. Étape 2 : Reconnaître et honorer notre douleur, notre peine pour le monde, plutôt que de garder nos sentiments enfouis, héritage d’une culture du silence. Éprouver notre interdépendance avec le reste du vivant : cette étape peut être difficile à partager, car elle exprime nos lourdeurs mais elle est libératrice. A manier avec précaution.
  3. Étape 3 : Changer de vision  : voir le monde avec des yeux neufs. Il s’agit de réaliser son appartenance à un ensemble et de découvrir que nous avons le pouvoir de créer une société soutenable.
  4. Étape 4 : Retrouver notre puissance d’agir et s’engager dans une action juste : identifier nos aspirations pour mettre nos talents et ressources au service du vivant.

Une proposition élaborée par Église verte en collaboration avec Anima Terra et Chrétiens Unis pour la Terre.

Téléchargez la fiche détaillée ci-dessous :

Fiche animation -Balade écospirituelle
À lire
Suivez-nous
CCFD-Terre Solidaire
Comité Catholique Contre la Faim
et pour le Développement – Terre Solidaire
4 rue Jean Lantier
75001 Paris
France
Tel (+33)1 44 82 80 00
N° SIREN 775 664 527
N° RNA W759000066