Tchad

.

Au cœur de l’Afrique centrale, le Tchad est un pays de transition culturelle et géographique entre l’Afrique du Nord et l’Afrique noire.

Alors que le nord est déjà recouvert par le Sahara, le Tchad subit une désertification de plus en plus grande. A titre d’exemple, le Lac Tchad pourrait disparaître d’ici 2050, exposant plus de 7 millions de personnes à des risques de famines.

La désertification est une tragédie dans un pays où l’agriculture fait vivre la majorité de la population. Malgré les efforts de l’Etat, l’agriculture vivrière reste très dépendante des caprices climatiques et surtout très insuffisante en termes de production. Les politiques agricoles manquent de cohérence et de moyens. Elles ne permettent pas d’endiguer le phénomène de l’intensification des cultures d’exportation, notamment le coton, au détriment des cultures vivrières et au prix d’un appauvrissement des sols et d’une mise en danger de la sécurité alimentaire.

La situation climatique désastreuse exerce de plus une pression de plus en plus grande sur les ressources naturelles et exacerbe les très nombreuses tensions qui troublent le pays. Résultat de l’agrégat de plusieurs communautés ethniques et religieuses lors de la colonisation française, le Tchad est secoué par des conflits parfois violents entre éleveurs et agriculteurs, communautés musulmanes et communautés chrétiennes, ou encore entre populations sédentaires et populations nomades.

Ce climat d’insécurité est aggravé par le débordement des conflits qui agitent les pays frontaliers : crise du Darfour, attaques terroristes de l’organisation Boko Haram, guerre civile en République Centrafricaine, conflit libyen... Autant de motifs de préoccupation, dans un pays lui-même en proie à un contexte politique difficile. Le gouvernement du président Idriss Déby, à la tête du pays depuis 1990, pratique en effet une répression autoritaire de l’opposition.

Notre action

Entre mauvaise gouvernance politique, pression accrue sur les ressources naturelles et repli sur soi identitaire, la promotion du vivre-ensemble et du respect de la personne humaine est un enjeu de taille au Tchad.

Le pays fait partie du Programme Paix et Vivre-ensemble mené par le CCFD-Terre Solidaire et ses partenaires. Cette initiative vise à soutenir et construire des projets qui répondent à 3 défis prioritaires :

  • La compétition sur les ressources naturelles
  • Les représentations identitaires (culturelles, religieuses, générationnelles…)
  • La mal-gouvernance politique

Quelques projets que nous soutenons :