Un avenir sans faim

Birmanie

La Birmanie est le pays le plus pauvre d’Asie du sud-est.
Actuellement, un tiers des 55 millions d’habitants vivent sous le seuil de pauvreté et 70 % d’entre eux sont situés en milieu rural.

Malgré ses richesses en matières premières – gaz, pétrole, mines, pierres précieuses – l’exploitation des ressources minières par des entreprises asiatiques, ou liées à l’armée, ne bénéficie pas à la population.

En novembre 2015 des élections démocratiques et libres ont donné une large majorité au NLD – la Ligue Nationale pour la Démocratie d’Aung San Suu Kyi. Un véritable espoir pour ce pays gouverné depuis les années 1960 par des régimes parmi les plus répressifs au monde. Mais aujourd’hui l’appareil étatique intermédiaire demeure encore aux mains des militaires ou de leurs proches.

La Birmanie reste caractérisée par de graves violations des droits humains : accaparements des terres, travail forcé, exactions de l’armée à l’encontre des civils. Plusieurs conflits ethniques perdurent.

C’est le cas dans le nord-est dans l’Etat Kachin et l’Etat Shan du nord depuis la rupture du cessez-le-feu avec la Kachin Independance Army (KIA) en juin 2011, qui a entrainé le déplacement de près de 100 000 personnes. Leur accès à l’aide humanitaire est très limité.

Plus à l’Ouest, au nord de l’Etat de Rakhine, le refus de donner des droits civiques à la population musulmane de cet Etat – les Rohingyas – sous influence d’un courant nationaliste et bouddhiste, a abouti à de graves violences. 65 000 personnes se sont déplacées vers des camps ou vers le Bangladesh voisin début 2017. Et à nouveau 400 000 personnes ont fui des massacres à partir du 25 aout 2017.

Notre action

Le CCFD-Terre Solidaire suit particulièrement la situation extrêmement préoccupante des Rohingayas. Plusieurs des partenaires qu’il soutient sont par ailleurs actifs dans l’Etat Kachin depuis de nombreuses années.

Présent en Birmanie depuis les années 1990, le CCFD-Terre Solidaire soutient plusieurs projets visant au dialogue inter-religieux et à la structuration de la société civile afin de contribuer à l’émergence d’un Etat de droit pacifié.
L’association appuie également des programmes de développement rural menés par des organisations comme METTA.

Les projets que nous soutenons :