Thaïlande

« Un soutien spirituel, immédiat et de long terme »

Publié le 08.01.2005| Mis à jour le 08.12.2021

De Sem, organisation bouddhiste en Thaïlande, 8 janvier.


Beaucoup de pêcheurs ont perdu leurs équipements de pêche et leurs bateaux. Mais même si certains peuvent continuer à pêcher, les gens dans tous le pays ont peur de consommer du poisson et des fruits de mer, dans la mesure où ceux-ci se sont nourris des corps des disparus. Et lorsque cette hystérie se sera calmée, la mousson sera là, et les empêchera de sortir en mer.

Comme nous en avons l’habitude, notre activité principale et directe consistera en un soutien spirituel, à la fois immédiat et de long terme.

Nous avons préparé une visite « Dhamma » : un groupe de moines et de nones se rendra dans le camp de réfugiés temporaire […] Nous visiterons aussi des plus petits camps. Nous offrirons du conseil et un appui moral, nous organiserons des cérémonies religieuses, et nous récolterons des informations qui nous permettrons de mettre en place un processus de guérison spirituelle sur le long terme.
L’idée initiale est que les moines et les nonnes restent le plus longtemps possible dans le camp de réfugiés principal, tout en coopérant avec le temple local. Ensuite, notre groupe de réhabilitation spirituel se situera au niveau du temple.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne