Un avenir sans faim

SEMS (Socially Engaged Monastic Schools)

SEMS propose une pédagogie alternative pour l’enseignement dans ces écoles monastiques. Les écoles monastiques ont longtemps été les seules accessibles aux pauvres en Birmanie.
La pédagogie s’appuie sur une approche holistique de la personne, prenant en compte trois dimensions fondamentales dans l’apprentissage, les 3 H en anglais (Head Heart and Hands), la tete, le cœur et les mains.
L’organisation fait cela à travers la formation des responsables des écoles et des enseignants.
L’organisation a pu ainsi transformer 60 écoles monastiques bénéficiant à plus de 20 000 élèves dans 12 Etats et Régions du pays. En 2017, 236 enseignants ont déjà été formés par SEMS.
SEMS a également pu introduire d’autres innovations comme l’agroforesterie et des fermes bio, compostage, voire des unions de crédit (coop) autour des écoles. SEMS estime que dans ce sens les communautés trouvent une indépendance. Aussi la manière d’apprendre change, vers une forme qui est davantage en phase avec la réflexion critique.