Un avenir sans faim

Publié le 09.02.2007 • Mis à jour le 14.01.2014

État d’urgence planétaire : votons pour une France solidaire

Des organisations membres du CRID lancent une campagne d’interpellation des candidats à la présidentielle et aux législatives (9 février 2007).

9 février 2007

Les premiers résultats de la campagne « État d’urgence planétaire : votons pour une France solidaire ! », confortent la société civile dans sa capacité d’interpellation des candidats aux prochaines élections présidentielle et législatives.

Parce que l’état avéré d’urgence planétaire rend indispensable une véritable politique de solidarité internationale en France, 22 organisations et réseaux de développement, de défense des droits de l’Homme, de protection de l’environnement, ainsi que des organisations citoyennes ont lancé aujourd’hui en présence de journalistes la campagne « État d’urgence planétaire : votons pour une France solidaire ! ». L’objectif de cette campagne est double : inciter les candidatEs aux prochaines élections présidentielle et législatives à intégrer les questions de solidarité internationale dans leur programme, et faire en sorte que les citoyen(ne)s inscrivent la solidarité internationale dans leur réflexion à l’approche du vote.

Créé il y a un an, le collectif 2007 : Urgence planétaire !, représentant 300 000 militants, promeut une cinquantaine de revendications sur 9 thématiques au regard desquelles il a analysé, à ce jour, les programmes du PC, du PS, de l’UMP et des Verts.

L’analyse des programmes montre un déficit de la part des partis politiques sur les questions de solidarité et de coopération internationales. Néanmoins, un certain nombre de thèmes oubliés lors d’élections précédentes semblent désormais incontournables, comme l’environnement, les relations entre la France et le continent Africain, la réforme des institutions internationales…

Lors des prochaines semaines, le collectif rencontrera les candidatEs à la présidentielle et multipliera les débats publics. Il sera relayé sur tout le territoire par des dizaines de collectifs départementaux 2007 : Urgence planétaire ! qui mèneront des actions similaires en vue des élections législatives. Les citoyenNEs sont invitéEs à participer aux débats, à s’investir dans les collectifs et à exprimer leur soutien sur le site internet www.etatdurgenceplanetaire.fr

4D, Accueil Paysan, ATTAC, CCFD, Cimade, CRID, Defap, Fasti, Fédération Artisans du Monde, FFMJC, Greenpeace, IPAM, Les Amis de la Terre, Ligue des droits de l’Homme, Oxfam France-Agir Ici, Peuples solidaires, Plate-forme pour le commerce équitable, RAC France, Réseau Sortir du nucléaire, Ritimo, Secours Catholique- Caritas France, Survie

S’informer

19 avril 2017

Victimes de la sécheresse et de Boko Haram, les éleveurs du lac Tchad appellent à la solidarité

Dossier : La faim guette les populations fragilisées par les crises politiques en Afrique

Dans un environnement déjà fortement fragilisé par la sécheresse, les populations de la région du Lac Tchad sont soumises aux violences et (...)

21 février 2017

Devoir de vigilance : adoption d’une loi historique

Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement mardi 21 février 2017, la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)

Nos projets

10 janvier 2017 ITECA , Concert’Action

Trois mois après l’ouragan, des nouvelles d’Haïti

Les 3 et 4 octobre 2016, l’ouragan Matthew a dévasté Haïti. Vous avez été nombreux à manifester votre solidarité avec les Haïtiens en (...)

6 janvier 2017 RTI , KPA

En Indonésie, une riziculture écologique et deux fois plus productive pour les paysans

Grâce à une méthode de riziculture intensive mise au point à Madagascar, les cultivateurs de riz parviennent à augmenter considérablement (...)

16 novembre 2016

La COP22 dans l’œil de jeunes reporters méditerranéens

Âgés de 18 à 30 ans, de jeunes algériens, marocains, français et tunisiens posent un regard neuf et original sur les enjeux de la COP 22 à (...)