Un avenir sans faim

Publié le 12.02.2007 • Mis à jour le 15.03.2013

Appel pour une autre politique de la France en Afrique

La société civile africaine lance un Appel aux candidats pour une autre relation entre la France et l’Afrique. (12 février 2007)

Mots-clés :

Lundi 12 février, en amont du sommet Afrique-France des chefs d’Etat les 15-16 février à Cannes et en ouverture du Sommet citoyen France-Afrique les 12 et 13 février à Paris, la société civile africaine lance un « appel solennel à tou(te)s les candidat(e)s à l’élection présidentielle française pour construire, sur la base de la vérité, de la justice, de la légalité et de la liberté, un nouveau contrat de générations entre la France et l’Afrique ».

  • Cet « Appel pour une autre relation de la France avec l’Afrique », signé par des centaines d’organisations de toute l’Afrique, sera lu par un des signataires en ouverture du Sommet citoyen France-Afrique co-organisé par le CCFD, Survie et plusieurs associations françaises. Au FIAP, 30 rue Cabanis, Paris 14ème.
    Voir le programme.
  • Plusieurs co-auteurs et signataires de l’appel seront présents lors du Sommet citoyen et disponibles pour des interviews, dont Jean-Marc Bikoko (Cameroun), Moussa Tchangari (Niger), Noël Massalbaye Tenebaye (Tchad) et Dimas Dzikodo (Togo).
  • Ce même jour, le CCFD, au nom de nombreuses associations françaises qui soutiennent la démarche**, enverra cet appel auprès des candidats à l’élection présidentielle en exigeant d’eux une réponse sans ambiguïté aux propositions de la société civile africaine.

L’appel est le fruit de plusieurs mois de concertation entre les représentants de sept organisations et réseaux africains*. Il a été finalisé lors du Forum social mondial de Nairobi (Kenya), fin janvier, à l’issue d’un atelier réunissant 250 participants. Il demande des engagements forts et concrets aux candidats « pour marquer l’entrée des relations entre la France et l’Afrique dans une nouvelle ère ».

* Aminata Touré Barry (Présidente du CAD Mali), Christian Mounzéo (Coordinateur de « Publiez ce que vous payez » au Congo-Brazzaville), Delphine Djiraibe (Coordinatrice du Comité de suivi paix et réconciliation au Tchad), Moussa Tchangari (Responsable d’Alternatives Niger et initiateur du Forum social nigérien), Dimas Dzikodo (président de l’’OREPI, organisation des éditeurs de la paresse indépendante, Togo), Léopold Mamtsai (Directeur de Caritas) et Jean-Marc Bikoko (Président de la Confédération du Secteur public) au nom du collectif Dynamiques citoyennes (250 organisations) au Cameroun, Solange Koné (Forum national dette et pauvreté, Côte d’Ivoire).

** Notamment : CRID (Centre de recherche et d’information sur le développement), Survie, Secours catholique-Caritas France, IPAM (initiatives pour un autre monde), Oxfam France – Agir ici, Mouvement pour la paix, Ligue des droits de l’homme (LDH).

Lire le texte de l’appel

Nos projets

27 septembre 2016

En France, les jeunes habitants des bidonvilles privés d’école

Le Collectif pour le droit des enfants roms à l’éducation a réalisé une étude, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, permettant de mieux (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

22 décembre 2015 GRDR

La parité, un défi pour la démocratie locale au Mali

Dans la région de Kayes au Mali, les femmes sont peu représentées dans les instances politiques locales, que ce soit au niveau régional, (...)

S’informer

21 février 2017

Devoir de vigilance : adoption d’une loi historique

Les député-e-s français-e-s ont adopté définitivement mardi 21 février 2017, la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et (...)

21 février 2017

Présidentielle 2017 : L’aide publique au développement en 3 questions

La France doit augmenter le financement de son aide publique au développement (APD). C’est le constat de Coordination Sud, la plateforme (...)

20 février 2017

Devoir de vigilance : verdict le 21 février

FDM n°297

Le devoir de vigilance des entreprises sera-t-il définitivement adopté à l’Assemblée nationale le 21 février 2017, malgré les blocages du (...)

Nos alliés