Noël contre la faim

Publié le 26.11.2010 • Mis à jour le 09.11.2015

Insertion professionnelle par le micro crédit

Le renforcement de l’économie populaire permet aux quartiers pauvres de sortir de la crise.

Madagascar est plongé depuis 2008 dans une crise politique profonde dont les effets se font surtout ressentir à Antananarivo, la capitale. Suite à la fermeture de nombreuses entreprises notamment dans les zones franches (textile), de nombreux employés se reconvertissent en vendeurs ambulants envahissants les rues de la capitale.

Le pays est dirigé depuis le 17 mars 2009 par Andry Rajoelina, ancien maire de Tana et président de la HAT (Haute autorité de transition). En brousse, la vie semble plus facilement suivre son cours...

Le projet

Le CDA a décidé de renforcer un projet déjà existant d’aide à l’activité économique de sa zone d’action. Il s’agit d’octroyer des prêts à des familles et à de petits entrepreneurs pour développer des petits métiers artisanaux.
Ce projet vise à structurer une économie informelle qui fait vivre la plupart des habitants du quartier . Dans un second temps, l’association espère relancer des activités plus formelles, aujourd’hui quasi-inexistantes.

Les réalisations

Le schéma d’action du CDA consiste d’abord à dresser une liste des besoins économiques dans le quartier. Des marchés potentiels pour des petits métiers sont ainsi identifiés. Les créateurs (personnes seules ou familles) intéressés par ce type d’activité reçoivent une formation de courte durée pour renforcer leurs compétences et assurer la viabilité de leur projet. Les entrepreneurs reçoivent ensuite des prêts à faible taux qui leur donnent les moyens de créer ainsi leur emploi, qu’il s’agisse d’une activité artisanale ou d’un petit commerce.

Grâce aux bénéfices dégagés, les emprunteurs remboursent leurs prêts et s’octroient des revenus suffisants pour leur vie quotidienne. 250 créateurs d’activité bénéficient de l’accompagnement de l’équipe du CDA. 113 d’entre eux ont obtenu un prêt en 2003 dont la moyenne est d’environ 50 euros.

JPEG - 15.7 ko
JPEG - 17.4 ko
JPEG - 16 ko
JPEG - 14.8 ko
JPEG - 10.7 ko

Nos projets

12 mai 2015 Banco Palmas

Une banque communautaire brésilienne lutte contre la pauvreté

Initiée en 1998 à Palmeiras, une banlieue pauvre de Fortaleza, dans l’État du Ceará, au Brésil, la Banco Palmas est, depuis, devenue une (...)

29 avril 2015 ACAD ARAB CENTER FOR AGRICULTURAL DEVELOPMENT

La micro-finance au service des paysans palestiniens

Fondée en 1988, ACAD (Arab Center for Agricultural Development) fait de l’appui technique et financier via du micro-crédit, aux (...)

5 mars 2015 SIF

Madagascar, une plateforme associative se mobilise autour de la réforme foncière

A Madagascar, la Solidarité des intervenants sur le foncier (SIF), plateforme nationale de 27 ONG, associations et organisations (...)

S’informer

3 novembre 2015

Nutri’zaza, lauréate du Grand prix de la finance solidaire Le Monde/Finansol

Le Grand prix de la finance solidaire Le Monde/Finansol a récompensé le 3 novembre Nutri’zaza, une entreprise sociale malgache soutenue (...)

15 octobre 2015

Pétition pour soutenir les paysans malgaches contre l’accaparement des terres

La plateforme Solidarité des Intervenants sur le Foncier (SIF) partenaire du CCFD-Terre Solidaire à Madagascar, et le Collectif pour la (...)

4 novembre 2014

Documentaire : La croissance est morte, vive la post-croissance !

FDM n°283

Dans son dernier film Sacrée croissance, la réalisatrice Marie-Monique Robin bat en brèche le dogme de la croissance en alliant exemples (...)