Publié le 2 avril 2007

Samba Sylla, France-Mali

Le développement a besoin des émigrés. Il faut inscrire la migration dans une perspective de solidarité entre l’Afrique et la France.

Il faut cesser d’opposer émigration et développement

Il faut cesser d’opposer émigration et développement. Au contraire, je crois qu’en s’inscrivant dans une démarche globale, une démarche citoyenne qui intègre à la fois l’Afrique et la France, l’émigration est un formidable facteur de développement.

Les immigrés contribuent au développement de la France

D’abord, il ne faudrait jamais oublier que les immigrés ont une double appartenance. En France, ils travaillent, paient des impôts, consomment… Ils contribuent ainsi au développement de ce pays et doivent donc être considérés comme des citoyens avant d’être des immigrés. Ensuite, ils répartissent leur argent entre leur bien-être ici et leur famille, restée en Afrique. Ils contribuent donc aussi au développement de leur pays d’origine. Les migrants sont ainsi des agents économiques dans les deux espaces.

Grâce à cette double appartenance, les migrants sont de formidables ambassadeurs, des ponts reliant les deux côtés de la Méditerranée. C’est un atout extraordinaire pour monter des projets de développement efficaces. Les associations d’immigrés peuvent mettre en contact les collectivités locales françaises et africaines et faire émerger des projets intelligents et bien financés. Dans cette perspective, le mouvement de décentralisation engagé depuis 2000 dans les pays du bassin du fleuve Sénégal est une formidable opportunité.

Tout le monde est gagnant
A titre d’exemple, les Maliens de la commune de Versailles ont monté un projet de développent local avec la commune de Goumera. Puis, ils ont pris contact avec la ville de Versailles qui a accepté d’en financer la partie qui lui semblait la plus pertinente. Sans les migrants, le rapprochement entre les deux communes n’aurait pas eu lieu. Aujourd’hui, tout le monde est gagnant dans l’affaire : les habitants Goumera ont pu améliorer leur gestion des déchets et de l’eau ; les migrants de Versailles sont mieux intégrés dans leur nouvelle ville car ils connaissent maintenant les autorités locales ; la commune de Versailles sait qu’elle finance un projet de coopération décentralisée efficace et bien géré car il a été monté par des ressortissants du pays.

Propos recueillis par Séverin Husson.
Paris, le 16 mars 2007

Samba Sylla est chargé de mission du programme PIMDERO - Promotion de l’Implication des migrants dans le développement de leur région d’origine - dans le cadre du GRDR, Groupe de recherches et de réalisations pour le développement rural, dont il est un des fondateurs.

Le site du GRDR

Nos projets

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

20 juin 2016 ANAFE

Défendre les droits des migrants aux frontières et en zone d’attente

Partenaire du CCFD-Terre Solidaire, l’Anafé – Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers – est l’une des rares (...)

18 avril 2016 RHK

Mali : Mariam Sissoko, sainte matrone des maraîchères

Engagée depuis l’adolescence auprès des femmes maliennes de sa région - en lutte incessante pour accroître leur autonomie et leur bien-être (...)

S’informer

22 août 2016

Au Mexique, la violence instrument du contrôle de la migration

FDM n°293

Raúl Vera, évêque de Saltillo au Mexique, travaille au quotidien auprès des migrants d’Amérique latine. Il dénonce avec virulence un système (...)

8 août 2016 AZHAR

Au Mali, l’association Azhar soutient les initiatives Touaregs contribuant au vivre-ensemble

Assinamar Ag Rousmane est coordinateur de programme au sein de l’ONG Azhar, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire depuis sa création en (...)

4 août 2016

Retour sur le 7ème Forum social mondial des migrations

Après Johannesburg en Afrique du Sud, en 2014, c’est à Sao Paulo, capitale économique du Brésil, qu’a eu lieu le 7ème Forum social mondial (...)