Un avenir sans faim

Publié le 23.11.2011 • Mis à jour le 29.11.2013

Les acteurs de la société civile française accompagnent leurs homologues congolais

Lyon, le 21 novembre 2011

Le 28 novembre 2011, et cinq ans après les premières élections libres de son histoire, la République Démocratique du Congo organise son deuxième cycle d’élections présidentielle et législative. Les acteurs de la société civile française oeuvrant en République Démocratique du Congo ont souhaité renouveler leur engagement aux côtés de leurs homologues de la société civile congolaise en dépêchant une mission d’observation électorale. Cette mission se déroulera du 21 novembre au 2 décembre 2011

La délégation de la société civile française, unie au sein du Réseau France Afrique Centrale (RéFAC), est composée de seize personnes venant du monde associatif (Cosi, Forum réfugiés, Secours catholique, CCFD- Terre Solidaire) et du Barreau de Lyon. Elle intégrera une délégation de la société civile européenne coordonnée par le Réseau des ONG européennes pour le plaidoyer sur l’Afrique Centrale (EURAC). La formation et le déploiement des observateurs sont organisés en étroite collaboration avec la plate-forme de la société civile congolaise, Agir pour les Élections transparentes et Apaisées (AETA).

A moins d’une quinzaine de jours de la date prévue de ces élections, la Commission électorale nationale et indépendante (CENI), malgré les nombreux efforts qu’elle continue à consentir, peine à garantir des conditions propices au bon déroulement du scrutin. Les membres d’EurAc et AETA disent leur préoccupation face aux actes de violence qui ont émaillé la période pré-électorale : ce manque de sécurité risque d’hypothéquer gravement le processus électoral. De plus, Eurac et AETA s’inquiètent des retards logistiques qui risquent d’empêcher le déroulement des scrutins dans de bonnes conditions.

Le Réseau France Afrique Centrale, membre d’Eurac, relaie ces inquiétudes et appelle à la mise en place d’un cadre de concertation associant les partis politiques et la société civile pour une gestion concertée et transparente des obstacles au bon déroulement du scrutin. Un scrutin essentiel pour la poursuite de la République Démocratique du Congo sur la voie de la démocratie et de la réconciliation nationale.

En tant qu’associations engagées en Afrique centrale pour le développement, la promotion des droits de l’Homme et l’action humanitaire, les membres de RéFAC participant à cette mission souhaitent appuyer la démarche des acteurs de la société civile congolaise en vue de la tenue d’élections libres, fiables et transparentes.

Télécharger le communiqué de presse (pdf)

L’Union Européenne en perte d’impact en Afrique Centrale (Interview donné par Kris Berwouts, directeur d’EurAc, pdf)

Agir pour des Elections Transparentes et Apaisées, Déclaration de la Société Civile Congolaise (pdf)

L’Eurac, il est urgent et nécessaire de créer un cadre de concertation pour gérer les retards dans l’exécution du calendrier électoral 2011-2013 en RDC (4/11/2011, pdf)

RDC : Pour une appropriation des élections par la population à travers l’éducation civique et l’observation électorale (6/05/2011, pdf)

Nos projets

24 février 2016 CSAPR

Protestation et indignation populaire au Tchad

Bruno Angsthelm, chargé de mission Afrique, revient d’une mission au Tchad. Avec Abderamane Ali Gossoumian, Coordinateur national du (...)

8 avril 2015

Un rapport togolais décrit une démocratie « à double vitesse »

Six organisations de la société civile du Togo publient, avec l’appui du CCFD-Terre Solidaire, un rapport sur le Togo intitulé « (...)

29 novembre 2014 Pacte

En Casamance, accompagner les collectivités territoriales pour un service public plus inclusif

Favoriser le dialogue citoyen entre les élus locaux, la société civile et l’administration pour une gouvernance participative, impliquer (...)

S’informer

16 mai 2017

En Tunisie, les mouvements sociaux cherchent à s’unifier

Après s’être démultipliés dans la dynamique du printemps arabe, les mouvements sociaux tunisiens ont eu tendance à se disperser. Ils (...)

3 mai 2017

Tchad – Demande de libération immédiate pour les deux activistes torturés pendant leur détention en secret

Les autorités tchadiennes doivent immédiatement libérer deux activistes de la société civile qui ont été torturés pendant leur détention en (...)

14 avril 2017

Témoignage de Mgr Muyengo, évêque d’Uvira au Sud Kivu (RDC)

298 Mars-Avril

Nommé depuis décembre 2013 évêque d’Uvira, âgé de cinquante-huit ans, dans la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo (RDC), (...)