Déconstruire les préjugés (Edito)

Publié le 19.02.2020

Discriminer, exclure les femmes d’une pleine participation à la vie sociale et économique, c’est se priver des capacités d’une grande partie de l’humanité.


C’est un obstacle à l’éradication de la pauvreté, et cela compromet le développement de pays entiers. Trop souvent, les femmes se heurtent au poids des traditions et des coutumes, de la religion aussi, qui freinent leur émancipation.

À cause de la division patriarcale du travail et de leur exclusion des processus de décisions au sein de leurs communautés, elles n’osent pas s’exprimer, ne sont pas considérées et pas consultées lors de prises de décision qui peuvent avoir un impact sur la communauté entière.

Et pourtant, ce sont elles qui cultivent, transforment et préparent l’alimentation des foyers, elles qui font des kilomètres pour trouver de l’eau potable, du bois de chauffage et soignent enfants et maris malades. Un travail non rétribué, mais crucial.

Des savoir-faire qui les rendent aptes à défendre les écosystèmes et moyens de subsistance face au changement climatique, au développement extractiviste, aux prédations des multinationales…

Mais une évolution est possible. Malgré le poids des traditions et des coutumes, les femmes se sont souvent engagées dans une résistance sur le long terme, souvent invisible et non reconnue. Elles font bloc comme des soeurs, des amies, des alliées.

Il est aujourd’hui essentiel de contribuer à soutenir et à développer leurs capacités à construire un fort mouvement de femmes connecté à d’autres organisations. Et ce, afin de remettre en question le modèle dominant et la façon de penser, mais aussi de proposer une vision renouvelée du rapport entre les femmes et les hommes.

Singulièrement dans les pays de religion musulmane comme nous le montrent plusieurs articles de ce numéro de Faim et Développement, mais pas seulement.

Lire : Au Maroc, jouer pour comprendre les enjeux de l’émancipation des femmes

En effet, il faut se prémunir contre la manipulation du sacré quel qu’il soit :
jamais l’Église catholique n’a eu autant besoin de se réformer de l’intérieur. Le pape François a lui-même appelé les chrétiens à combattre le cléricalisme dans sa lettre au peuple de Dieu du 18 août 2018 – le CCFD-Terre Solidaire y a d’ailleurs répondu en cofondant la dynamique Promesses d’Église.

Et dans son exhortation apostolique post-synodale Querida Amazonia du 2 février 2020, le pape François a rappelé que : « Dans une Église synodale, les femmes qui jouent un rôle central dans les communautés amazoniennes devraient pouvoir accéder à des fonctions… Cela donne lieu aussi à ce que les femmes aient un impact réel et effectif dans l’organisation, dans les décisions les plus importantes et dans la conduite des communautés… »

Lire aussi : Synode pour l’Amazonie : et si nous revisitions notre rapport à l’Eglise et à l’écologie ?

En cette période de carême, nous sommes invités à promouvoir une transition économique, écologique et sociale dans l’esprit de l’encyclique Laudato Si’, § 14 : « Nous avons besoin d’une conversion qui nous unisse tous, parce que le défi environnemental que nous vivons, et ses racines humaines, nous concernent et nous touchent tous. »

À nous de contribuer activement au « Temps des solutions » en vivant ce chemin de conversion qui soit tout à la fois « intégral, pastoral, culturel, écologique et synodal » [[Document final du synode sur l’Amazonie, 26 octobre 2019.]].

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne