Corne de l'Afrique, Projet, Soudan, Souveraineté alimentaire et agroécologie

Diocèse de Torit améliore la condition des éleveurs

Publié le 26.05.2007| Mis à jour le 08.12.2021

Le Diocèse de Torit est situé à l’extrême sud du Soudan, à la frontière avec le Kenya. Depuis le début de la guerre civile, en 1983, le territoire a été le théâtre d’affrontements entre les forces gouvernementales et le SPLA (l’armée de libération du Sud-soudan).


Enclavée et divisée entre les zones sous contrôles de la rébellion et celles sous contrôle de Khartoum, la province de Torit (l’Equatoria orientale) est particulièrement pauvre. C’est une région semi-aride d’élevage pastoraliste. Les éleveurs vivent au rythme de l’alternance des saisons sèches et des saisons des pluies. Le contexte de guerre civile, l’insécurité liée aux vols de bétail entre groupes différents, ont créé une situation de grande pauvreté. Une partie de la population dépend de l’aide alimentaire distribuée par le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le partenaire
Sous l’impulsion de Mgr Parid Taban (évêque de Torit de 1983 à 2004), le diocèse de Torit a déployé une intense activité de développement et de réglement des conflits ethniques. Pendant les années de guerre, le Diocèse est resté la seule institution capable de fournir des servicdes fondamentaux à la population (éducation, santé, pompes à eau…).

Le projet
Le CCFD a soutenu un volet d’activités de soutien aux éleveurs, en particulier vétérinaire pour prévenir les maladies qui déciment le bétail. Le bétail constitue en effet le capital économique et social des familles. Ce programma a été lancé suite à une épidémie de peste bovine en 1990. L’amélioration de l’état de santé du cheptel permet une amélioration de la situation économique et alimentaire des éleveurs.

Les réalisations
Grâce à des vétérinaires ambulants, plusieurs dizaines milliers de bêtes ont été vaccinées (plus de 50 000), des soins prodigués. le Diocèse a également appuyé la constitution de pharmacies communautaires et les éleveurs formés aux techniques vétérinaires de base à l’identification des maladies. Par ailleurs, des séances de résolutions de conflits entre groupes d’éleveurs ont permis de désamorcé des tensions.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne