n°297 - Février 2017

Article mis en ligne le 8 juin 2017

LuxLeaks : Une belle mobilisation citoyenne

Venus de 20 pays européens, quelque 300 militants ont pris place sur le parvis de la Cour de justice du Luxembourg lundi 12 décembre 2016. Ils sont là pour apporter leur soutien aux inculpés du LuxLeaks qui ont fait appel de leur condamnation en première instance.

Le lundi matin, dès 9 heures, les militants sont montés dans un bus francophone et un bus anglophone pour un « safari fiscal » – organisé par la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires (dont le CCFD-Terre Solidaire est le coordinateur) et le Tax Justice Europe. Au programme : la découverte des hauts lieux de l’évasion fiscale dans la ville de Luxembourg, sur les traces des filiales ou boîtes aux lettres d’Engie, McDonald’s, Société Générale, Amazon, et autres.

Ils se sont ensuite rassemblés sur le parvis de la Cité judiciaire, rejoints notamment par des membres du Comité de soutien à Antoine Deltour (co-administré par le CCFD-Terre Solidaire des Vosges). Une vingtaine de représentants de la société civile, de syndicats, des députés européens, et membres des comités de soutien ont pris la parole pour exprimer la demande citoyenne de justice fiscale, et le besoin d’une meilleure protection des lanceurs d’alerte, garante du droit à l’information.

Une immense haie d’honneur a ensuite accueilli chacun des prévenus, scandant :

« Merci Antoine, Merci Raphaël, Merci Édouard ! ». [1]

François Lamy, bénévole du CCFD-Terre Solidaire, explique les raisons de sa participation à cette journée :

« Ma mobilisation pour le procès d’Antoine Deltour est dans la continuité de mon engagement dans la lutte contre les paradis fiscaux et judiciaires (PFJ). Au sein de la délégation de Meurthe-et-Moselle, je fais partie de la commission ”Donner un sens à l’argent”. Lors de la campagne de la plateforme ”Stop paradis fiscaux” lancée en septembre 2009, nous avions ensuite interpellé le Conseil régional de Lorraine pour qu’il demande à ses partenaires économiques et financiers de publier leurs implantations dans les territoires opaques. Aujourd’hui, des citoyens très courageux, les lanceurs d’alerte, dénoncent ces pratiques d’évasion fiscale. »

Puis de continuer :

« Notre présence ici est un signe montrant à nos élus que la société civile européenne est en complet désaccord avec cette fraude fiscale. »

Un véritable succès

Pour le Comité de soutien à Antoine Deltour, cette journée de mobilisation est un :

« véritable succès. Elle symbolise la solidarité citoyenne envers ces lanceurs d’alerte et ce journaliste, qui ont choisi de placer le devoir d’information et l’intérêt collectif avant leur intérêt personnel. Elle nous a permis de passer un message très clair : les citoyens se sentent résolument concernés par la justice fiscale et le droit à l’information. Il n’y a pas d’alternative à la relaxe de tous les inculpés et nous les soutiendrons tant qu’ils en auront besoin ! »

[1Les lanceurs d’alerte Antoine Deltour et Raphaël Halet ainsi que le journaliste Édouard Perrin.

Découvrir le magazine

Découvrir le magazine

S'abonner

En ligne
Je m'abonne
Par courrier

En téléchargeant et en renvoyant le formulaire d'abonnement

Je m'abonne

Que trouve-t-on dans Faim et Développement Magazine ?

Des dossiers thématiques pour penser autrement les enjeux sociaux, politiques, économiques d’un monde en pleine mutation.

Des sujets de reportage peu traités dans les grands médias qui donnent la parole aux actrices et acteurs du Sud mobilisés pour un autre monde.

Des rubriques originales comme "ils bâtissent un autre monde" qui explorent des alternatives citoyennes au modèle de développement actuel en France et ailleurs.

Des pages Cultures du monde pour aller à la découverte de livres, musiques, films...