Sri Lanka

Femmes et enfants, doublement victimes ?

Publié le 24.01.2005| Mis à jour le 08.12.2021

De HDO, Sri Lanka, 24 janvier


Même après cette catastrophe naturelle, l’Etat reste timide à protéger les droits des personnes déplacées. Selon les informations de la presse et les rapports des populations touchées, les secours des agences gouvernementales sont prodigués au goutte à goutte.

[…] Les compensations financières ont été payées aux survivants mais elles vont aux hommes dans les familles, qui les dépensent à des choses non essentielles.
Dans l’ensemble, ces déplacés et populations touchées continuent à faire face à des problèmes de manque de produits de base, d’eau potable, de tentes et de toilettes. Ils vivent dans des conditions sanitaires insuffisantes et sont psychologiquement affectés. Il y a de nombreux enfants orphelins et, d’une manière générale, les enfants sont particulièrement vulnérables aux épidémies

Un autre problème de santé est celui, personnel, des femmes et des enfants.

Comme la plupart des secouristes sont des hommes, les femmes ne sont pas en mesure de leur exprimer les conséquences négatives qui les touchent au plan mental et psychologique. De plus, d’autres traitements inhumains – harcèlements sexuels et cas de viols – ont lieu dans les camps de déplacés.

avec le CCFD - TERRE SOLIDAIRE

J'agis

J'ai 1 minute

Partagez et relayez nos informations et nos combats. S’informer, c’est déjà agir.

Je m'informe

J’ai 5 minutes

Contribuez directement à nos actions de solidarité internationale grâce à un don.

Je donne

J’ai plus de temps

S'engager au CCFD-Terre Solidaire, c'est agir pour un monde plus juste ! Devenez bénévole.

Je m'engage

Vous n'avez qu'une minute ?

Vous pouvez participer à la vie du CCFD-Terre Solidaire

Rejoignez-nous

Restez au plus près de l'action

Partagez notre histoire
Partagez la vidéo
Restez informés

Abonnez-vous à notre newsletter

Je m'abonne