Publié le 10.11.2010 • Mis à jour le 14.08.2012

La Cour de Cassation a jugée la plainte de Transparency International recevable.

Paris, le 10 novembre 2010

Biens mal acquis : la justice française relance les poursuites Le CCFD-Terre solidaire se félicite de la décision de la Cour de Cassation, ce mardi 9 novembre : la plainte de Transparence International France a été jugée recevable, permettant ainsi de relancer l’enquête et les poursuites sur les logements de luxe et les avoirs bancaires détenus en France par trois présidents africains.

C’est une vraie avancée pour encourager la lutte contre la corruption.

Le CCFD-Terre solidaire partage avec Transparency International le souhait que la lumière soit faite sur les conditions d’acquisition des richesses visées, mais aussi sur le rôle des intermédiaires comme les banques ou certaines entreprises. C’est un enjeu de taille dans la mobilisation pour que les populations spoliées dans ces pays puissent un jour bénéficier des richesses de leur pays, et permettre ainsi le développement".

Catherine Gaudard
Directrice du Plaidoyer au CCFD-Terre Solidaire

Consulter notre dossier Bien mal asquis, à qui profite le crime ?
Consulter le site internet de Transparence international France

Restitution des avoirs détournés : Chronique 2009 - 2010 d’un engagement qui patine (pdf)

Biens mal acquis : une enquête vise le président du Cameroun (leMonde.fr)

S’informer

8 novembre 2018

RDC : 9 villages portent plainte contre une banque de développement allemande (communiqué)

Neuf communautés de la République démocratique du Congo ont accompli un geste historique cette semaine : elles ont porté plainte contre la (...)

30 octobre 2018

Afrique du sud : l’enjeu vital de la redistribution des terres

FDM n°306

En attendant les fruits d’une réforme agraire complète qui verrait des propriétaires expropriés sans compensation, les terres communales (...)

20 juillet 2018

Niger : Les défenseurs des droits humains poursuivis à tort doivent être libérés (communiqué)

Alors que le verdict du procès des défenseurs des droits humains au Niger est attendu pour mardi 24 juillet, il est plus que temps pour (...)

Nos projets

13 septembre 2018

Au Sénégal, la population vent debout contre la centrale à charbon de Bargny

Au Sénégal, la construction d’une centrale à charbon suscite une forte opposition locale. Outre son impact sur le réchauffement climatique (...)

16 mai 2018

Bénin : l’association Sin Do donne la voix aux femmes

Face aux violences faites aux femmes et aux jeunes filles au Bénin, l’association Sindo lutte avec elles pour leur dignité et développe (...)

1er février 2017

Bénin : « Aidons les enfants à échapper à la traite »

FDM n°297

La traite d’enfants touche les jeunes Béninois les plus pauvres du pays. Face à ce phénomène, Sin Do, partenaire du CCFD-Terre Solidaire, (...)